Dépression Ruby : depuis 23 heures, toute la Nouvelle-Calédonie en alerte 2

cyclones
61b70a760e603_265084122-629788195114188-7132304196305907166-n-copie.jpg
La dépression Ruby captée par le satellite Himawari-8 lundi 13 décembre à 18 heures. ©Japan Meteorological Agency
Comme le Nord, les provinces Sud et îles de Nouvelle-calédonie sont désormais en alerte de niveau 2 à l'approche de la dépression tropicale forte nommée Ruby.

Après la soirée électorale référendaire, la nuit de dépression : Ruby approche un peu plus de la Nouvelle-Calédonie. La province Nord a été placée en alerte 2 à 20 heures, ce lundi. La province Sud et la province îles suivent, depuis 23 heures.

Les consignes

Alerte 2, ça signifie qu'on ne circule plus. On reste confiné chez soi ou dans un centre d'accueil d'urgence. On veille à rester loin des baies vitrées, on surveille le risque d’inondation, on ne sort pas même lors du passage de l'œil. Et on attend la consigne des autorités avant de mettre le nez dehors, en s'informant pendant ce temps sur l'évolution de la situation.

>> Suivez l'approche de la dépression Ruby avec notre direct numérique.

Pas encore un cyclone

A 19 heures, Ruby se trouvait à 350 km au nord-ouest de Bélep. C'était toujours une dépression tropicale forte. Elle se déplaçait vers le sud-est à environ 35 km/h, en s'intensifiant lentement. Elle générait près de son centre des rafales à 135 km/h. Son approche a déjà créé des perturbations, comme ces routes coupées à Bourail ou la Foa.

Evolution prévue ? 

Selon les services météo, Ruby devrait se déplacer vers le sud-est au cours des prochaines 24 heures, "tout en continuant à se renforcer progressivement. Le scénario le plus probable est un passage au stade de cyclone tropical au nord de la Nouvelle-Calédonie dans la nuit de lundi à mardi." Cyclone qui abordeerait dans la matinée de mardi l’extrême Nord, puis perdrait en intensité en passant sur les terres, pour redevenir dépression tropicale forte entre la Grande terre et les Loyauté.

Conséquences attendues ?

"Des vents soufflant en rafales jusqu'à 170 km/h sont attendus près du centre de la dépression en deuxième partie de nuit de lundi à mardi", détaille le bulletin météo, "qui faiblissent autour de 150 km/h dans la journée de mardi. Les régions qui sont les plus menacées par les vents les plus forts sont l'extrême Nord, le Nord-Est et les Loyauté. Ruby étant un système compact, les vents les plus destructeurs se feront sentir le long de la trajectoire du centre dans une bande de 50 à 100 km de large."

"De fortes pluies se poursuivent jusqu'à mardi, voire mardi soir sur le Sud. Les pluies pourront être particulièrement intenses sur le Nord, la côte Est, les Loyauté et le relief, avec un risque élevé de crues importantes sur les deux côtes de la Grande terre. Au cours des 24 prochaines heures, les pluies deviennent fortes et parfois orageuses, avec des cumuls moyens de l'ordre de 100 mm en 24 heures, atteignant localement plus de 200 à 250 mm en 12 heures sur la côte Est et la chaîne."

La mer sera "particulièrement dangereuse lors du passage de la dépression avec des creux pouvant atteindre huit mètres au large et des impacts possibles à la côte, notamment aux Loyauté, et une surcote de 1 m à 1.50m sur la côte Est et aux Loyauté".