Derniers réglages avant le départ de la Groupama Race 2022

sportncla1ère
Régate libre en préparation de la Groupama race 2022, à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie
Plusieurs bateaux australiens et néo-zélandais ont fait le déplacement, à l'image de Rushour, vainqueur de la régate en catégorie multicoque temps réel, en 2018. ©David Sigal / NC la 1ère
La Groupama Race 2022, la régate autour de la Grande Terre de la Nouvelle-Calédonie sera lancée, dimanche 19 juin, à 9 heures, au Rocher à la voile, à Nouméa. Les participants ont donné un avant-goût, mercredi soir, lors d'une course sans enjeu. L'occasion d'apercevoir voiliers et équipages engagés.

Juste avant le coucher du soleil, les concurrents de la Groupama Race 2022 se sont lancés dans une régate. Leur mercredi 15 juin a fait office d'apéritif avant le grand départ de dimanche, autour de la Nouvelle-Calédonie. L'aller-retour dans les baies de Nouméa a offert de bonnes conditions de vent.

Des voiliers néo-zélandais et australiens

Sur l'eau, les bateaux néo-zélandais et australiens sont présents. "La dernière fois, cela s'est bien passé, mais les conditions étaient rudes. Cette fois, cela sera délicat, car le vent viendra de la terre et cela sera difficile. Par contre, c'est naviguer autour d'une île magnifique. Je suis enthousiaste d'y participer", explique Drew Carruthers, skipper du catamaran Rushour.

En double, apprendre à gérer sa fatigue

La majorité des bateaux navigue avec un équipage nombreux, mais quelques-uns relèvent le défi de naviguer à deux. "C'est particulier, car il faut être polyvalent. Il faut être capable de tout faire à bord. Forcément, nous ne pouvons pas tout faire, en comparaison d'équipages qui peuvent être de sept à huit personnes. Du coup, il y a des moments où cela va être difficile", analyse Yann Rigal, skipper du monocoque Tosot Climatisation. "Nous allons être dans le rouge et il va falloir gérer la fatigue et les choix tactiques. Le double, c'est vraiment la particularité d'être polyvalent et de tout faire à bord", poursuit-il.

Régate libre en préparation de la Groupama race 2022, à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie
De nombreux voiliers calédoniens sont inscrits dans les différentes catégories. ©David Sigal / NC la 1ère

En croisière, pour le plaisir de naviguer

D'autres vont prendre le temps de profiter du paysage et concourent en catégorie croisière. "Nous aurons droit d'utilisation du moteur, même si l'idée c'est de le faire dans les conditions réelles, sans le moteur. Nous espérons bien tourner, mais si on ne tourne pas bien, ce n'est pas grave. Nous prendrons déjà du plaisir", commente Johann Piel, équipier sur le monocoque Cipango.

Pour les spectateurs qui souhaitent partager un moment avec les marins, les navires sont visibles à Port Moselle, afin de s'imaginer partir avec eux dans cette belle aventure, l'espace d'un instant. Le départ de la course au large sera lancé, dimanche, à 10 heures, sur une ligne de départ située face au Rocher à la voile, à Nouméa.

L'événement sera retransmis en direct, sur la page Facebook de NC la 1ère.

Retrouvez, ci-dessous, le reportage de David Sigal :

©nouvellecaledonie

Retrouvez également le reportage de Laura Schintu et Claude Lindor :

©nouvellecaledonie