"Dr Goodfellow et la fille du dragon", une histoire d’amour intergalactique

musique
Dr Goodfellow et la fille du dragon. Musique. Spectacle
Le spectacle "Dr Goodfellow et la fille du dragon" mêle musique, histoire d'amour et science-fiction. ©NC La 1ère
Ce spectacle musical surprenant qui mêle science fiction, histoire d'amour et musique électronique est à l’affiche ce jeudi 30 juin à Nouméa. Découverte.

"Dr Goodfellow et la fille du dragon", c’est le titre de ce spectacle atypique. Cap sur les étoiles pour découvrir une histoire d’amour intergalactique entre deux guerriers, issus de peuples ennemis, qui tombent amoureux sur un champ de bataille. Une idylle racontée en musique via une kyrielle d’instruments électroniques, comme des synthétiseurs modulaires, mais aussi, tout simplement, via une guitare. 
"Le message appelle l’instrument. Je vais parler à certains moments d’un message qui se prête plus à l’acoustique, je vais vous jouer avec la guitare, du chant, un son très pur. Là, il s’agit d’une histoire d’amour intergalactique, donc les instruments qui se prêtent le mieux à ce genre de choses, c’est les synthétiseurs qui sont utilisés pour la musique de films de science-fiction par exemple" explique Dr Goodfellow.  

Un aperçu du spectacle : 

Teaser "Dr Goodfellow et la fille du dragon" ©Dr Goodfellow

Des vibrations cosmiques

Tout à la fois chanteur, musicien, narrateur et créateur de sons cosmiques, Dr Goodfellow livre ici un spectacle surprenant et introspectif, reflet de ses deux passions : la science-fiction et la musique. 
"Pythagore disait que c’était les astres qui inspiraient les musiciens. Oui, je pense que j’ai des vibrations cosmiques qui me traversent le corps comme nous tous. Ensuite, cette histoire raconte beaucoup de choses qui me sont très personnelles, c’est une histoire à moi, donc c’est un peu de moi que je mets là dedans. D’ailleurs, c’est que moi en fait, tous ces personnages sont des personnages imaginaires. L’idée c’est de transporter le public à travers des émotions différentes, des mondes très différents…Je veux que le public sorte différent de ce qu’il est rentré". 

Quatre ans ont été nécessaires pour créer ce spectacle. Il se prolongera par un album et un clip à découvrir prochainement. 
"Dr. Goodfellow et la fille du dragon", c'est à voir ce jeudi 30 juin, à 19h à Music Station.

Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry ont assisté aux dernières répétitions

©nouvellecaledonie