nouvelle calédonie
info locale

Un drone s'écrase sur la piste de l'aéroport de Tahiti

transports tahiti
Aéroport de Tahiti-Faa'
Aéroport de Tahiti-Faa' ©Polynésie 1ère
Mercredi dernier, un petit drone s'est écrasé sur la piste de l'aéroport de Tahiti-Faa'a, heureusement sans conséquence. Ces appareils sont extrêmement populaires auprès des enfants.
A Tahiti, un fait divers en apparence anodin s'est déroulé mercredi dernier, à l'aéroport de Tahiti-Faa'a. Pourtant, les conséquences auraient pu être dramatiques.
 
Ce jour-là en effet, un petit drone s'est écrasé cette semaine sur la piste de l'aéroport au moment où un ATR de la compagnie Air Tahiti était en train de rouler. Cette fois, l'incident n'a heureusement eu aucune conséquence.
 
Ces petits drones, qui ne pèsent même pas 500 grammes sont les chouchous des enfants et jeunes adolescents.
 
"Tous les enfants entre huit et douze ans l'ont quasiment tous demandé sur la liste de Noël", explique Nicolas Castel, responsable d'un magasin de jouets.
 
Certains ne semblent pas se satisfaire du modèle petite taille et souhaiteraient pouvoir directement utiliser les modèles supérieurs. "Après, ils veulent tous le grand drone mais en magasin, on leur explique bien qu'il faut démarrer les étapes les unes après les autres et qu'il faut d'abord apprendre à piloter avant de se servir de drones qui peuvent aller beaucoup plus loin", poursuit le commerçant.
 
Pour utiliser un drone en mode loisir, nul besoin d'une demande d'autorisation administrative. Toutefois, les règles de base prévalent en la matière. L'appareil doit voler uniquement de jour, et toujours à vue, à plus de 50 mètres d'une zone peuplée et à plus de 2,5 kilomètres d'un aéroport.
 
"Les risques pour les avions dépendant de la taille et du pois du drone", commente Patrick Mouysset, directeur du service d'Etat de l'aviation civile. "Le risque, ça peut être d'abîmer des réacteurs ou de surprendre aussi le pilote à l'approche".
 
Retrouvez le reportage en images de Polynésie 1ère :
©nouvellecaledonie