publicité

référendum NC 2018

rss

Edouard Philippe prend le pouls des politiques après le référendum [Synthèse]

Lundi 5 novembre, en Nouvelle-Calédonie, le premier ministre a eu une série d’entretiens politiques pour évoquer l'après référendum.

© David Ponchelet
© David Ponchelet
  • Caroline Moureaux avec David Ponchelet
  • Publié le

Le comité des Sages

C’est tout d’abord le comité des Sages qu’Edouard Philippe a rencontré à son arrivée au Haut-Commissariat. Avec ces dix personnalités de la société calédonienne, il a échangé sur le déroulement du scrutin de ce dimanche. Ecoutez la réaction à la sortie de Jean-Pierre Taïeb Aïfa, ancien maire de Bourail et membre du comité des Sages. 

 

Les parlementaires

Seuls les deux députés et le sénateur de Calédonie Ensemble, Philippe Gomès, Philippe Dunoyer et Gérard Poadja ont répondu à cette invitation. Le sénateur Pierre Frogier n’était pas présent (il a rencontré le Premier ministre plus tard dans la journée, au sein de la délégation du Rassemblement-Les Républicains). Ecoutez la réaction à la sortie de Philippe Gomès.
 

Les groupes politiques 

Calédonie Ensemble 
Philippe Michel a évoqué à l’issue de cette entrevue la « possibilité » de la tenue d’un comité des Signataires au mois de décembre, proposition qui sera finalement confirmée en fin de journée par le Premier ministre. 

UC-FLNKS 
Les discussions vont se poursuivre avec le gouvernement a indiqué Roch Wamytan après la rencontre de la délégation UC-FLNKS avec Edouard Philippe. « Maintenant, on doit aller jusqu’au bout ». 

Républicains Calédoniens
Ecoutez la réaction de Sonia Backès, la présidente du parti, à sa sortie. 

 

Lundi après-midi

Après un déjeuner avec des étudiants à l’université, Edouard Philippe a poursuivi ses entretiens politiques, tout d’abord à Nouméa :
L’UNI-Palika 
Pour Louis Mapou, "on est engagé aujourd'hui sur 2020." 

Le Rassemblement-Les Républicains
Pour Pierre Frogier, "ce référendum n'a rien résolu, sauf que la Calédonie est maintenant ancrée dans la France". "Il n'y a plus de concessions, chacun doit prendre ses responsabilités." 


Puis Edouard Philippe s'est rendu à Koné pour rencontrer Paul Néaoutyine, le président de la Province Nord, et Daniel Goa, le président de l’Union Calédonienne. 
 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play