Encres de tatouages : quels risques pour la santé ?

culture
tatoueuse
©C.A-M

Les encres de tatouages présentent-elles des dangers pour la santé ? Oui, certaines, selon une étude de l'UFC-Que choisir. Dans l'Hexagone, comme en Océanie, cette nouvelle fait grand bruit et interpelle les tatoueurs professionnels, car ici, comme ailleurs, leur activité est fortement encadrée

Une profession très réglementée

Comme tous les tatoueurs déclarés, Karine suit scrupuleusement les règles d’hygiène exigées par la DASS : port de gants, stérilisation du matériel, utilisation d’aiguilles à usage unique, contrôle de l’importation des machines et des encres. Karine achètent les siennes auprès de distributeurs européens. 

Eux-mêmes ont des contrôles par des organismes extérieurs, une fois par an et aussi des contrôles inopinés. Il faut savoir qu'il y a un certificat d'analyse pour chaque pigment et chaque numéro de lot. Donc je suis assez étonnée qu'UFC Que-Choisir ait retrouvé autant de produits interdits dans les encres.

Karine, tatoueuse

 

L'UFC Que Choisir veut alerter

encres tatouages
©C.A-M

Selon une enquête de l’UFC Que Choisir, 75% des encres de tatouages contiendraient des produits cancérogènes, neurotoxiques ou allergisants. Cette enquête n’a pas pour objectif d’incriminer les tatoueurs, tempèrent les représentants locaux de l’association de consommateurs, mais de les inciter à redoubler de vigilance lorsqu’ils commandent leurs encres.  "Il faut donc se renseigner auprès du tatoueur pour savoir qu'elles sont les encres utilisées mais il y a aussi un problème avec des conservateurs, qui eux n'apparaissent pas sur les étiquettes. Il faut que le tatoueur soit conscient de cette question quand il commande ses encres" explique Luce Lorenzin, présidente de UFC Que Choisir en Nouvelle-Calédonie.

Travailler en toute transparence

Une nouvelle réglementation européenne sur la composition et l’étiquetage des encres de tatouage s’appliquera d’ailleurs à compter de décembre 2021. "On demande la transparence, d'autant pour notre santé que pour celle des clients"  indique Karine. En outre, rappelle-t-elle, aucune étude scientifique n’établit de relation entre tatouage et cancer de la peau. Si danger il y a, il est plutôt à chercher du côté des nombreux tatoueurs clandestins qui eux, exercent, sans aucun contrôle. 

Le reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live