Un équipage cagou a pris le départ de la Sydney-Hobart

voile
Sydney-Hobart BNC Sailing team en baie de Sydney opéra (23 décembre 2017)
A trois jours du départ de la Sydney-Hobart. ©BNC Sailing Team
Une centaine de voiliers se sont lancés aujourd'hui dans l'aventure de la soixante-treizième Sydney-Hobart. Parmi les concurrents de la prestigieuse course au large, figurent BNC et son équipage en majorité calédonien dirigé par Michel Quintin.
Chaque Boxing Day, c’est-à-dire chaque 26 décembre, place au show dans la baie de Sydney. Une centaine de voiliers ont mis cet après-midi le cap vers la Tasmanie pour une course au large mythique. La soixante-treizième Sydney-Hobart a pris la mer à 13 heures. Et le spectacle était au rendez-vous, dans cette compétition très disputée dès les premières minutes, puisque les deux super-maxis Wild Oats XI et LDV Comanche ont manqué de se percuter. Trois heures plus tard, les voiliers figuraient toujours dans le trio de tête, avec Black Jack

Juste avant le départ de la 73e Sydney Hobart (26 décembre 2017)
Les trois lignes de départ en place peu avant le début de la course. ©Rolex Sydney Hobart

L'un des plus petits

Et sur la troisième ligne de départ, il y avait le seul concurrent français, un bateau calédonien. BNC représente l’un des plus petits formats de la compétition. Un JPK de 10,8 mètres à double safran construit en 2014. Son propriétaire et skipper, Michel Quintin, participait déjà en 2015. A ses côtés cette année, Jean-Marie Dauris, Yann Rigal, Cédric Bouchet, Mathieu Vivien, Jean-Charles Fossey, Jérémy Picot et le métropolitain Alex Loison.

Sydney-Hobart BNC Sailing team portraits (23 décembre 2017)
A bord du JPK 1080, sept Calédoniens et un Métropolitain. ©BNC Sailing Team

Au moins 628 miles

Ils comptent mettre quatre jours pour parcourir les 628 miles, au moins, qui les séparent de l’arrivée, soit un millier de kilomètres. Un parcours des plus éprouvants qui cause à chaque édition de nombreux abandons. Pour atteindre Hobart, BNC devra notamment traverser le tumultueux détroit de Bass qui sépare l’île principale de l'Australie et la Tasmanie.

Record à battre

Au vu des conditions météorologiques, le bateau le plus rapide pourrait, lui, battre le record de 2016. Perpetual Loyal, qui s'est de nouveau aligné cette année, bouclait alors la Sydney-Hobart en un jour, treize heures, trente-et-une minutes et vingt secondes.

La Sydney-Hobart peut se suivre en temps réel.
Sydney-Hobart, carte du parcours en temps réel.
L'avancée de la Sydney-Hobart le 26 décembre à 16 heures.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live