Escalade : sept médailles pour les Cagous à Besançon

escalade
escalade équipe de Nouvelle-Calédonie
Les grimpeurs de l'équipe de Nouvelle-Calédonie d'escalade ont montré à Besançon qu'il faudra compter sur eux lors des championnats de France, dans la nuit de samedi à dimanche pour nous, à Massy. ©Pôle espoir escalade NC
L’équipe de Nouvelle-Calédonie de vitesse a frappé fort le week-end dernier, lors de l’étape de Coupe de France de Besançon, dans l’Est métropolitain. Avec quatre médailles d’or, une d’argent et deux de bronze, ils ont posé le décor avant les championnats de France, qui se dérouleront samedi prochain à Massy (Île-de-France).

Après un entraînement estival particulièrement intensif auprès de leur entraîneur Bassa Mawem, les jeunes du tout nouveau Pôle espoir d’escalade de Nouvelle-Calédonie n’avaient qu’une hâte : se confronter aux grimpeurs métropolitains. 

Cela faisait en effet deux ans, depuis le début de la crise sanitaire, que les "vitesseux" du Caillou n’avaient pas pu faire le déplacement pour prendre part à leur grand rendez-vous annuel : les championnats de France.

Finaliser leur préparation

Mais avant, les dix athlètes calédoniens et leur coach ont fait un crochet du côté de Besançon pour participer à une étape de la Coupe de France. Un moyen efficace de se remettre dans le bain des compétitions et de finaliser leur préparation.

Résultat : des médailles d’or pour Paco Lehmann (U16), Max Mengual (U18), Lily-Rose Bernard et Lucas Ghesquiere (U20), une d’argent signée Bassa Mawem chez les seniors - qui n’avait pas fait de compétition depuis sa blessure aux biceps lors des derniers Jeux olympiques de Tokyo - et deux de bronze pour Matteo Micouleau-Vermorel (U18) et Yann Le Clercq de Lannoy (seniors).

"C’est un bilan très positif. L’un de nos jeunes, Paco Lehmann, bat le record de France dans sa catégorie (U16), en grimpant en 6’'93 (le mur de quinze mètres de haut, identique à chaque compétition, NDLR) au lieu de 6’'96 et inscrit ainsi son nom dans l’histoire de l’escalade", explique Bassa Mawem. Mon objectif, c’était qu’ils fassent tous au moins un top 6 et le moins bon résultat, c’est une cinquième place, donc c’est juste parfait."

Une performance qu’il ne reste plus qu’à réitérer sur le mur de vitesse de Massy, ce week-end.