Exactions à l'usine du Sud : six interpellations dans la nuit de lundi à mardi

faits divers
Incendie Vale NC
Bâtiment incendié en ce début d'année 2021 sur le complexe de Vale NC. ©Brigitte Whaap / NC la 1ere

Les forces de l'ordre ont procédé à six interpellations durant la nuit de lundi à mardi, dans le Grand Sud de la Nouvelle-Calédonie, suite aux exactions à répétition subies par le complexe industriel de Vale en ces premiers jours de janvier.

On en sait davantage sur les arrestations qui ont eu lieu dans la nuit de lundi à mardi, dans le Grand Sud. Des interpellations que le mouvement Les Loyalistes «saluait» dans l'après-midi. Selon les précisions apportées en cette fin de journée par le procureur de la République, c'est vers minuit, dans le secteur du complexe industriel de Vale, qu'ont été appréhendées six personnes, dont un jeune mineur.

Motifs

Et cela «pour des faits commis sur le site de Prony» entre le 1er et le 4 janvier, précise Yves Dupas, «dans le cadre de l’enquête diligentée par la section de recherches de la gendarmerie, des chefs de

  • vols en bande organisée, 
  • participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit puni de dix ans d’emprisonnement, 
  • destruction par moyen dangereux en bande organisée, 
  • violence volontaire sans incapacité de travail sur des gendarmes mobiles 
  • et participation à un attroupement avec arme et par personne dissimulant son visage.»

Cocktails Molotov

Sur les lieux, précise le procureur, les enquêteurs ont saisi «quatre couteaux, trois marteaux, une hache, cinq lance-pierres, cinq cocktails Molotov, un sac contenant des clous de 25 cm, un sac avec barre de fer à béton, deux coupe-boulons et un pied-de-biche». Ajoutons que le Parquet devrait prolonger ce soir la garde à vue des six mis en cause.

«Flagrance»

«Il s’agit d’une enquête conduite en flagrance suite aux multiples atteintes à l’intégrité physique des forces de l’ordre assurant la sécurité des lieux», ajoute Yves Dupas, qui évoque aussi les «faits de destruction volontaire des locaux et biens du site industriel commis sur la période du 1er au 4 janvier». Et pour la justice, ces éléments «[relèvent] manifestement d’une organisation structurée» et «justifient un traitement judiciaire rapide et adapté».

Autres procédures en cours

Quant aux exactions précédentes subies par Vale NC dans le Grand Sud : «les investigations diligentées dans d’autres procédures ouvertes par les services de gendarmerie pour des faits antérieurs se poursuivent aux fins d’identifier et d’interpeller les auteurs et complices».