publicité

L'examen de l'intestin grêle aujourd'hui possible grâce à une caméra miniature

Une vraie avancée médicale pour le pays, l'examen de l'intestin grêle via une capsule ingérée par le patient. Auparavant, deux examens endoscopiques étaient seulement possibles, ceux de l'estomac et du côlon.

© Claude Lindor
© Claude Lindor
  • Par Caroline Antic-Martin (et Jeannette Peteisi)
  • Publié le , mis à jour le
C’est une première en Nouvelle-Calédonie, pouvoir observer l’intérieur d’un intestin grêle. La pratique est maintenant possible grâce à la vidéo capsule entérique, une mini caméra de 20 millimètres que le malade devra ingérer. 
Si la technique est déjà bien utilisée depuis une dizaine d'année en métropole, elle est proposée depuis peu au sein de l'Unité d'endoscopie du Médipôle.
 

Des milliers d'images captées

Équipée d’une batterie et d’un transmetteur, la capsule capte « en moyenne 50 mille photos durant le transit » explique le docteur Tristan Derycke, gastro-entérologue au Médipôle. A chaque clignotement que fait l’appareil, une photo est prise.
© Claude Lindor
© Claude Lindor
 

Un processus indolore

Les patients qui subissent cet examen doivent boire un litre de produit la veille puis tout simplement ingérer la capsule.
« Vous l’avalez, vous n’y pensez pas. Avec un verre d’eau, ça y est c’est fait. C’est comme une enveloppe à la poste» décrit ici une patiente. 
Les images sont enregistrées via une ceinture munie de capteurs placée sur l’abdomen et stockées dans un boîtier contenant un disque dur.

Un progrès pour la médecine locale

© Claude Lindor
© Claude Lindor
« C’est un grand progrès pour nous en Nouvelle-Calédonie car on ne disposait pas de cet examen jusqu’à présent. « Nous avions » seulement « des endoscopies hautes qui permettaient de visualiser l’intérieur de l’estomac. Des endoscopies basses qui permettaient de visualiser le côlon, mais aucun moyen endoscopique permettant de regarder l’intérieur de l’intestin grêle » souligne le docteur Derycke.
A ce jour, cinq patients ont subi l’examen. Le service Endoscopie du Médipôle pense pratiquer une cinquantaine d’examens par an ; c’est autant de patients calédoniens qui n’auront pas besoin d’être évasanés. Au bout de quatre heures la caméra miniature est digérée et éliminée avec les selles. 

Retrouvez le reportage de Caroline Antic-Martin et de Claude Lindor
EXAMEN DE L'INTESTIN

Sur le même thème

  • santé

    Des avancées majeures dans la recherche sur Alzheimer

    En cette journée mondiale consacrée à la maladie, l'association France Alzheimer Nouvelle-Calédonie se félicite de la trouvaille d'une start-up française. Elle a récemment mis au point un test sanguin, qui devrait permettre d'identifier plus précocement la maladie. 

  • santé

    Une campagne d'information et de dépistage de l'hépatite B

    La direction des Affaires sanitaires et sociales (Dass) du gouvernement organise six sessions d’information et de dépistage gratuites de l’hépatite B dans toute la Nouvelle-Calédonie, entre mardi 3 et vendredi 27 septembre. 

  • santé

    Quel contrôle pour les professionnels de santé ?

    L’affaire du médecin qui aurait escroqué la Cafat pose questions quant aux contrôles menés par l’organisme sur les pratiques des professionnels de santé et sur le fonctionnement du conseil de l'ordre des médecins, resté sourd aux alertes lancées par des confrères du médecin incriminé. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play