Facebook, etc : la panne mondiale vue de Nouvelle-Calédonie

société
Mosaique reseaux et messageries
Les visuels de Facebook, Messenger, WhatsApp et Instagram.
Difficile de ne pas le remarquer, ce mardi 5 octobre, heure de Calédonie : une panne mondiale sur les réseaux sociaux a duré près de sept heures en touchant Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp. Impossible de se connecter ou d’envoyer des messages.

Non, ce n’était pas un problème de réseau. Contrairement à ce que beaucoup de Calédoniens se sont dit au réveil, ce mardi 5 octobre en constatant qu'ils n'avaient plus de messages, des applications figées et des fils d’actualité qui ne se mettaient plus à jour. 

Sur le Caillou, cette panne mondiale a duré de 2 heures à 9 heures du matin, environ. En cause : un problème de routage depuis la Californie, c’est-à-dire une panne des serveurs qui permettent d’orienter le trafic de ces quatre supports. Les réseaux sociaux Facebook et Instagram, ainsi que les messageries instantanées Messenger et WhatsApp appartiennent au même groupe.

Comme indispensables

Plusieurs pays ont été touchés, notamment la France et les Etats-Unis. Et la reprise a été très progressive. De quoi stresser les internautes les plus accros aux réseaux. Voilà qui rappelle au passage à quel point notre société est dépendante de ces outils. Pour communiquer avec ses proches, mais aussi sur le plan économique, notamment en période de crise sanitaire. Selon un baromètre numérique local, qui date d’avril, huit entreprises sur dix sont connectées à internet et la moitié d’entre elles utilisent Facebook. 

"De plus en plus d’entreprises utilisent les réseaux sociaux pour communiquer, surtout en les temps actuels de confinement pour proposer ce qu’on appelle le Click and collect", confirme Eric Olivier, qui coordonne l’Observatoire numérique Nouvelle-Calédonie. "Heureusement que cette panne est intervenue sur des créneaux horaires qui ne concernaient pas pleinement la Nouvelle-Calédonie en termes d’activité économique."

La panne mondiale de Facebook vue par l'Observatoire numérique, 1

 

Retour au bon vieux SMS

Pendant quelques heures, une partie des internautes calédoniens ont cherché des plans de secours avec ce que l’on appelle les low tech. Comme le bon vieux SMS. Les détracteurs des réseaux sociaux pourraient considérer que l’émoi créé par cet épisode est quelque peu superficiel. Mais de précédentes pannes ont empêché, dans l’Hexagone et pendant le confinement, l’accès à des numéros téléphoniques d’urgence. 

La panne mondiale de Facebook vue par l'Observatoire numérique, 2

Pour donner un indicateur, le réseau Facebook compte en moyenne plus de 2,7 milliards d'utilisateurs chaque jour. Et en quelques heures, le titre de la multinationale a perdu en Bourse 700 milliards de francs CFP.