publicité

Fête du Travail : quel bilan social des Accords politiques ?

La traditionnelle marche de la Fête du Travail organisée par le syndicat USTKE a réuni plusieurs centaines de participants entre la vallée du Tir et la place du Mwâ Kââ. Cette 36ème commémoration du 1er mai pour le syndicat a pour thématique le bilan social des Accords de Matignon et de Nouméa.

© WM
© WM
  • Martine Nollet et Nadine Goapana
  • Publié le , mis à jour le
L'Union Syndicale des Travailleurs Kanak Exploités - USTKE- se mobilise chaque année depuis 1982 pour la Fête du Travail. Ce 1er mai est placé sous l'oeil critique d'un bilan social des accords politiques, comme l'explique Louis Kotra Ureguei, président fondateur du syndicat.

"Le bilan social des Accords politiques : c’est la thématique retenue par le bureau confédéral pour être le fil rouge de cette  journée de  célébration de la Fête des travailleurs, version 2018." (ustke.org)


© WM
© WM

"Le premier constat qui saute aux yeux est lié à l’absence de plus en plus marquée des kanak dans les emplois de la fonction publique."


Au cœur des revendications : le rééquilibrage, l'emploi local et les inégalités sociales, Marie Pierre Goyetche vice présidente du collège honoraire parle de régression.
Un jour singulier en cette année 2018, pour cette 36ème commémoration du  1er mai pour le syndicat. Cette marche est un hommage à l'ensemble des travailleurs, actuels et à venir. 
Ecoutez ci-dessous les diverses motivations des personnes interviewées.

USTKE : marche du 1er mai 2018


Reportage Dave Waheo-Hnasson et Cédric Michaut

USTKE : marche du 1er mai 2018

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play