publicité

Fête du travail : tradition respectée pour l'USTKE

Créé en 1981, l'USTKE célèbre cette année ses 35 ans. Ce dimanche, cette marche dans les rues de Nouméa à l'occasion de la Fête du Travail a donc revêtu un caractère spécial. L'occasion de faire un bilan sur les actions passées et les combats à continuer.

© NC1ere
© NC1ere
  • Par Nadine Goapana
  • Publié le , mis à jour le

La Fête du travail est célébrée chaque année depuis 1982 par le syndicat USTKE. Les adhérents et les sympathisants ont défilé dans les rues de nouméa en l'honneur des travailleurs et des syndicalites.
L'occasion pour l'organisation syndicale indépendantiste de dénoncer les retards en terme de rééquilibrage, exemple : l'accès des jeunes kanak à des postes à responsabilités. 

Reportage de Sylvie Hmeun et Patrick Nicar

FETE DE TRAVAIL MARCHE DU 1ER MAI

 

Sur le même thème

  • social

    Mobilisation au lycée Dick-Ukeiwé de Dumbéa

    Malaise au lycée du Grand Nouméa, à Dumbéa. Durcissement du règlement intérieur, insécurité, insalubrité... Une partie du personnel, des parents d'élèves et des jeunes eux-mêmes ont exprimé ce mardi leurs préoccupations. 

  • social

    Triple mobilisation devant le Congrès

    La déclaration de politique générale lue au Congrès de la Nouvelle-Calédonie a été rythmée par trois manifestations à l'extérieur. Le collectif «Femmes en colère», le Mouvement des Océaniens indépendantistes et Solidarité NC ont tous saisi l'occasion pour alerter sur le combat qui est le leur. 

  • social

    Le bilan des relations sociales : plus de jours de grève et plus de conflits

    La Direction du travail et de l’emploi vient d’éditer le bilan des relations sociales pour 2018. Les salariés calédoniens sont de plus en plus nombreux à revendiquer des hausses de salaire. Comment expliquer cette augmentation des conflits dans les entreprises privées ?

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play