Allocation Covid prolongée, prêt AFD demandé, les annonces faites par le gouvernement au Congrès

congrès de nouvelle-calédonie
Congrès de la Nouvelle-Calédonie 13 janvier 2021
Les membres du gouvernement réunis au Congrès de la Nouvelle-Calédonie, à l'occasion des questions au gouvernement, le 13 janvier 2021. ©Congrès de la Nouvelle-Calédonie
Les membres du gouvernement ainsi que son président Louis Mapou étaient réunis ce jeudi au Congrès, à l’occasion de la séance annuelle de questions au gouvernement. La situation financière de la Nouvelle-Calédonie ainsi que la crise sanitaire, ont largement occupé les débats.

Les membres de l’exécutif ainsi que le président du gouvernement Louis Mapou étaient réunis ce jeudi au Congrès, à l’occasion de la séance annuelle de questions au gouvernement.

La situation financière du territoire, a largement occupé les échanges. Interrogé par Virginie Ruffenach de l’Avenir en confiance, Yannick Slamet en charge du budget a confirmé qu’un prêt de 25 milliards de francs CFP auprès de l’AFD était envisagé et en a précisé les contours.

Mettre en oeuvre la réforme fiscale

Pour le gouvernement la Calédonie n’a pas le choix, entre des recettes en baisse et une réforme fiscale encore à venir, la collectivité n’a pas d’autre choix que de recourir à l’emprunt pour équilibrer son budget 2022.

Ce sont donc 25 milliards qui pourraient être accordés par l’AFD. Un prêt que le gouvernement envisage de consacrer aux dépenses de la gestion de crise de ces derniers mois, au financement de la dotation de fonctionnement des hôpitaux et à un plan de relance économique.

L’État devrait apporter sa garantie à ce prêt mais a toutefois posé des conditions. Que le prêt soit soutenable, autrement dit, que la Calédonie puisse rembourser et que les réformes fiscales promises en échange du précédent prêt de 28 milliards soient réalisées et explicitées.

L’Etat a d’ailleurs demandé à la cour des comptes de se pencher sur la situation financière de la Calédonie depuis 2017. Pour Yannick Slamet, il y a donc urgence à mettre en œuvre la réforme fiscale dont le gouvernement a déposé un projet de programmation sur le bureau du Congrès.

Sans augmentation de l’assiette fiscale, le taux d’endettement de la Nouvelle-Calédonie attendra le taux record de 213%.

Crise Covid : l’allocation Covid possiblement renouvelée

L’occasion d’échanger aussi sur la crise sanitaire que traverse le Caillou. Et bonne nouvelle pour les entreprises qui bénéficiaient de l’allocation Covid, cette aide devrait être renouvelée.

Les frontières ont certes rouvert mais les entreprises du secteur aérien et du tourisme sont encore loin d’être tirées d’affaire. Or l’allocation de soutien Covid-19 qui permet de financer le chômage partiel des entreprises durablement touchées par la crise sanitaire s’est arrêtée le 31 décembre dernier.

Interrogé par le député Philippe Dunoyer, Yannick Slamet a assuré qu’une délibération prévoyant son renouvellement jusqu’à fin février allait rapidement être déposée sur la table du Congrès.

600 millions de francs CFP

Pour la suite, les choses se compliquent. Le gouvernement entend allouer une enveloppe de 600 millions de francs CFP à la prolongation de cette aide pour une durée de six mois dans le budget 2022, mais ces fonds ne pourront être débloqués que si le prêt de 25 milliards en cours de négociation avec l’AFD est bien accordé.

Autre inconnue, la date d’adoption de ce budget, mars au plus tôt : ce qui pourrait conduire de nombreuses entreprises à des difficultés de trésorerie dans l’attente du renouvellement du dispositif. Philippe Dunoyer a donc demandé au gouvernement qu’il intervienne auprès des créanciers, notamment les organismes sociaux et bancaires pour l’obtention de délais de paiement pendant cette période.

En 2021, la Nouvelle-Calédonie a mobilisé sur son budget 2021 une enveloppe de 3,53 milliards de francs CFP, pour financer cette allocation Covid.