publicité

Fonction publique : une réforme qui divise

Dans la rue, ce mercredi une intersyndicale de la fonction publique - Usoenc, Ustke, Fo et Cogetra - s’est installée devant le Congrès. Elle dénonce une partie de la réforme, votée par quelques élus. Une réforme soutenue par la Fédération des fonctionnaires et les loyalistes.

 

  • N.G
  • Publié le , mis à jour le

Ce mercredi, les élus du Congrès ont examiné un projet de loi portant sur une réforme de la fonction publique. Quatre mesures sont soumises au vote :

  • la création d'un mécanisme de revalorisation des salaires,
  • la fusion des fonctions publiques communales et territoriales,
  • la modification du statut des contractuels et
  • la modification des règles de représentativité.

Les groupes loyalistes sont en faveur de ce projet de loi  tandis que les indépendantistes souhaitent une seconde lecture. Selon eux, cette réforme pèsera lourdement dans le budget des petites communes.

Une réforme votée sans les indépendantistes

Dans l'après-midi, les élus indépendantistes ont marqué leur désaccord en optant pour la politique de la chaise vide.
En dépit de ces absences, le projet de texte a été voté. Il sera soumis en seconde lecture en commission auprès du Congrès renouvelé pour sa cinquième mandature (2019-2013).
La Fédération des fonctionnaires prévient qu'à l'issue de l'installation du Congrès,versus 5e mandature, une grève générale sera enclenchée afin de faire pression sur les élus pour la seconde lecture de la réforme.

Prendre en compte les organisations syndicales


Ils manifestent pour dénoncer «la méthode employée concernant la réforme de la fonction publique». L'intersyndicale déplore le manque de dialogue et de transparence concernant cette réforme de la fonction publique.

André Elia - USTKE
Intersyndicale : André Elia - USTKE
 

La représentativité syndicale mise en danger

Cette réforme prévoit de revoir les règles de représentativité pour correspondre à celles du secteur privé. Un point fondamental que dénonce l'intersyndicale.
Jean-Pierre PRADEL - USOENC
 

Santé : des contractuels de plus en plus précaires ?

Contrairement à la Fédération des fonctionnaires, l'intersyndicale (Usoenc, USTKE, Cogetra et FO) s'oppose à une partie des mesures, notamment celles portant sur la représentativité et les contractuels.
Nathalie Gauci - FO

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play