publicité

Fruits et légumes frais : des prix différents selon leur qualité

A qualité variable, des prix différents adaptés, tel est le principe appliqué par le projet pilote de classification des fruits et légumes. L'opération porte, pour le moment, sur le concombre vert, la courgette, la tomate ronde et la salade. La phase test durera jusqu'en décembre 2018. 

  • N.G
  • Publié le
En Nouvelle-Calédonie, 60% des fruits et légumes commercialisés sont produits localement. Une filière qui pèse 4,4 milliards F CFP.

Lutter contre le gaspillage

Un projet pilote a été lancé auprès de six points de vente volontaires. Il consiste à proposer des prix différenciés selon la qualité des produits. La phase test durera jusqu'en décembre 2018. L'opération porte, pour le moment, sur le concombre vert, la courgette, la tomate ronde et la salade.

Il s'agit d'une nouvelle classification mise en place par l'interprofession fruits et légumes. Désormais, les produits seront présentés selon trois catégories possibles :
  • Catégorie 1 pour des fruits calibrés avec une belle qualité visuelle,
  • Catégorie 2 pour des produits calibrés ayant des impacts, des tâches ou des piqûres et,
  • Catégorie 3 pour les produits avec des marques importantes et/ou hors calibre.
Reportage Bernard Lassauce et Cédric Michaut
Nouvelle classification des fruits et légumes

Sur le même thème

  • consommation

    L'UFC Que choisir ouvre ses portes

    Avec ses mille deux-cents adhérents, l'association qui défend les consommateurs souhaite faire connaître ses actions aux Calédoniens. L'UFC Que choisir Nouvelle-Calédonie ouvre ses portes jusquà samedi.

  • consommation

    10 recommandations pour la filière fruits et légumes

    Des fruits et légumes trop chers et trop rares, une réalité mais pas une fatalité. C’est la conclusion de l’Autorité de la concurrence qui vient de rendre son rapport sur la filière. 78 pages de description du secteur mais aussi de recommandations pour enfin voir les prix baisser. 

  • consommation

    Le prix du riz jasmin baisse

    Le gouvernement a arrêté le nouveau prix de vente du riz jasmin, transformé localement. Un prix maximum qui passe de 203 à 167 francs le kilo, soit une baisse de près de 18 %.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play