Gare aux champignons toxiques

environnement
Champignon Chlorophyllum molybdites
Chlorophyllum molybdites ressemble à s'y méprendre à un champignon comestible, mais ne l'est pas. ©Société mycologique NC
La saison des pluies en Nouvelle-Calédonie est propice à l’arrivée des premiers champignons de l’année. Mais gare à la prolifération de Chlorophyllum molybdites. Il ressemble à la coulemelle prisée pour ses qualités gustatives. Sauf qu’il est vénéneux.
Les pluies abondantes font le bonheur des champignons. Ils apparaissent autour des arbres et dans les espaces herbeux, à l’ombre du soleil.
 

Poussée

Sont-ils comestibles ? Depuis quelques jours, les marcheurs font état d’un nombre impressionnant de prétendues «coulemelles». Sauf que la Société mycologique met en garde : «Jusqu'à preuve du contraire, nous n'avons pas trouvé de coulemelle en Nouvelle-Calédonie. Par contre, une forte poussée de Chlorophyllum molybdites a lieu en ce moment. Ce champignon est toxique.» 
 

On ramasse ce que l’on est sûr d’être bon. Or, depuis quelque temps, on se rend compte que pas mal de gens consomment ce champignon-là. Le Chlorophyllum molybdites, une personne sur dix va le digérer tranquillement.
- Philippe Bourdeau, responsable de la Société mycologique de Nouvelle-Calédonie.

 

Mauvais pour l'appareil digestif

Aussi appelé Lépiote de Morgan, ou fausse coulemelle, ce champignon vénéneux met les intestins à rude épreuve. Selon la Société mycologique de Nouvelle-Calédonie, sa consommation peut engendrer des nausées, des irritations de l’appareil digestif, des vomissements et des diarrhées.
 

Il est facilement reconnaissable à la couleur des lamelles. Blanches, elles vont devenir vertes à maturité.
- Société mycologique NC

 

Passion champignon

Créée en 2008, la Société mycologique regroupe une trentaine de membres. Des passionnés de champignons, avides de découvrir d’autres espèces et de dispenser leurs conseils aux Calédoniens.

Un sujet de Cédrick Wakahugnème : 

Gare aux champignons vénéneux