Générations NC veut contribuer à un projet consensuel pour l’avenir de la Calédonie

référendum
Générations NC
©NCla1ère
Générations NC a tenu ce week-end son conseil politique. Une réunion qui s’est déroulée à Moindou avec le double objectif de dresser un bilan des dernières semaines et surtout de se projeter pour les six prochains mois. Le parti a pris trois résolutions.
Après Boulouparis, c’est à Moindou que Générations NC a tenu ce samedi son cinquième conseil politique. Les membres de l’exécutif et les élus du parti, soit une soixantaine de personnes, ont ainsi voté trois résolutions.
 

Une fédération des loyalistes

La première d’entre elles porte sur la « Fédération des loyalistes » actée par les Républicains Calédoniens et le Rassemblement LR en octobre dernier.
«  Générations NC sera membre fondateur de cette fédération des loyalistes. L’union est importante puisque l’union fait la force et évidemment, nous souhaiterions que tous les partis loyalistes y soient représentés, Calédonie ensemble y compris » souligne Nina Julié, la porte-parole de Générations NC.
Générations NC Metzdorf, Julié, Bérard
©NCla1ère
 

Préparer un projet consensuel 

Deuxième résolution : dégager un projet consensuel accepté par tous pour éviter un troisième référendum binaire, qui est pour le parti, source de fractures et de tensions entre Calédoniens.
Une solution « équilibrée » de sortie de l’Accord de Nouméa, doit se construire par et avec les Calédoniens.
« Ce projet consensuel va se construire d’abord avec nos membres puisque nous allons organiser une série de consultations en ligne, mais également publiquement, et puis nous terminerons avec un séminaire de travail pour acter nos positions. Mais nous devons également, si nous souhaitons trouver un accord qui soit partagé par tous et accepté par la population, que la société civile soit consultée. Et la société civile, ce sont les syndicats, les associations, mais les Calédoniens en général qu’il faut absolument associer à l'élaboration de ce projet » explique Nina Julié. 
Depuis le référendum d’octobre, Générations NC a tenu une quinzaine de réunions publiques et de comité locaux.
Cette phase de consultation s’achèvera par une synthèse écrite au plus tard pour février 2021.
 
Générations NC
©NCla1ère

Se préparer au cas où

Si le parti nourrit l’espoir que ce projet consensuel puisse voir le jour, Générations NC veut aussi rester pragmatique. Il appelle ainsi ses élus, militants et sympathisants à rester mobilisés pour une éventuelle campagne électorale «  si un troisième référendum binaire se profilait ». 
 

Une pensée pour Maré

Générations NC a aussi lors de ce point presse souhaité s’exprimer sur les événements qui ont récemment secoué la tribu de Roh à Maré, provoquant le départ de près de 140 personnes de Nengone.
«  Je n’ai pas vu de parti politique s’exprimer sur ce qui s’est passé à Maré. Au nom de Générations NC, nous exprimons tout notre soutien aux familles qui ont été expulsées et qui doivent être relogées. Et que l’on appelle bien sûr, au retour au calme et à la sérénité sur l’île » a souligné Nicolas Metzdorf.
« Je crois que l’on a pas besoin de cela à ce moment de l’histoire. Ça rappelle des événements douloureux. On se rappelle que durant les événements, beaucoup de familles des îles avait dû quitter Lifou, Maré, Ouvéa, pour venir se loger à Magenta. On se souvient de l’Ave Maria … Les déplacements de population au cours de notre histoire récente sont des moments difficiles à vivre. C’est dommage qu’en 2020, on revive la même chose. »
Le reportage de Nadine Goapana et Gaël Detcheverry 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live