Générations NC veut rouvrir le chantier du drapeau commun

référendum nouvelle-calédonie 2020
Générations NC drapeau commun
©Bernard Lassauce
Dressant le bilan du référendum du 4 octobre dernier, le parti de Nicolas Metzdorf fait un constat : la bataille des drapeaux a créé un clivage et il est donc urgent de rouvrir le dossier des signes identitaires.
 
Selon Générations NC, au-delà du résultat, le deuxième référendum aura été marqué par la bataille des drapeaux qui a opposé indépendantistes et loyalistes.  Le jeune parti souhaite donc rouvrir les discussions sur les signes identitaires communs, signes dont la recherche est inscrite dans l’accord de Nouméa.
 

Identité calédonienne

Générations NC a rappelé ce mardi matin que, dès sa création il y a un an, le mouvement avait déposé des textes sur le bureau du congrès pour relancer le dialogue sur ce dossier, au point mort depuis des années. « On considère que, quel que soit le futur statut du pays, la place de l’identité calédonienne doit être centrale, souligne Nicolas Metzdorf. La place de l’identité calédonienne, c’est la place des Kanak mais aussi des non-Kanak […]. Ça c’est une position qui est importante à Générations NC et cette position de l’égalité entre Calédoniens, quelle que soit leur origine ethnique, sociale ou géographique, elle est symbolisée par le drapeau calédonien. C’est pour cela que l’on veut le mettre à l’ordre du jour. Ça peut être le symbole d’une Nouvelle-Calédonie unie quel que soit le futur statut du pays. »

Générations NC demande donc l’inscription de ces textes portant sur le drapeau commun, mais aussi sur l’hymne et la date de la fête de la citoyenneté soient inscrits à l’ordre du jour du congrès.

Le reportage de Bernard Lassauce et Cédric Michaut : 
©nouvellecaledonie