La génétique pour sauver les coraux

environnement
symposium corail
©NCla1ère
Trois jours durant, scientifiques et gestionnaires de quinze pays insulaires se sont retrouvés à l'IRD de Nouméa pour échanger sur la question des récifs. Question prioritaire de cette rencontre : comment préserver les récifs coralliens en utilisant la génétique ?
Des récifs coralliens en danger à cause du réchauffement climatique. Pour préserver ces écosystèmes marins, des représentants de quinze pays du pacifique se sont rencontrés lors d’un symposium international à l’IRD pendant trois jours. L’occasion de présenter le projet Sable. Un travail sur la recherche génétique des coraux.
 

Des coraux acclimatés

« L’idée est de mettre à jour les caractéristiques génétiques que l’on trouve chez certains coraux qui se sont acclimatés depuis plusieurs décennies à des variations importantes de la température de l’eau, et donc la présence de cette signature génétique pourrait les aider à faire face à des augmentations plus importantes de la variation de la température de l’eau » explique Véronique Berteaux Lecelier généticienne du CNRS, au laboratoire du campus de l’IRD.
Un projet lancé par deux organisations, le programme des Nations Unies pour l’environnement et Initiative internationale sur les récifs coralliens. 
Grande Barrière de Corail
Grande Barrière de Corail ©Supplied / Tourism Australia
 

Une carte des coraux résistants

Véronique Berteaux a travaillé en collaboration avec un jeune doctorant de Lausanne en Suisse. Celui-ci a créé un programme qui permet de voir sur une carte les coraux résistants aux changements de température et ceux qui le sont moins.
« Grâce à cet outil là, on donne un outil qui permet de savoir à l’avance quelle est la probabilité qu’un corail puisse résister aux changements climatiques » explique Olivier Selmoni, doctorat en environnement à l‘école polytechnique de Lausanne.  « La même chose, si on veut faire une aire marine protégée, c’est bien de protéger du stress local, par exemple de la pollution locale, c’est bien donc de protéger les coraux qui ont tendance à être adaptés aux changements climatiques ».
Suite au symposium, les participants, scientifiques, gestionnaires de zones protégées, et institutions ont décidé de créer un réseau afin de partager les informations. L’objectif est de mieux protéger nos magnifiques barrières de corail face aux défis du changement climatique.
Le reportage de Brigitte Whaap et Carawiane Carawiane 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live