publicité

Gérald Darmanin entame ce jeudi une visite de 5 jours en Nouvelle-Calédonie

C'est la première visite ministérielle de l'année en Nouvelle-Calédonie. Le Ministre de l’Action et des Comptes Publics va multiplier les rencontres et les déplacements jusqu’à lundi. Au menu : les questions économiques et financières, mais aussi des dossiers régaliens.

© Francetvinfo
© Francetvinfo
  • Vincent Le Falher et Coralie Cochin (CM)
  • Publié le
C’est par le régalien que Gérald Darmanin va entamer sa visite. Son premier rendez-vous, dès son arrivée, sera une présentation de la Brigade des Douanes de la Tontouta, avec qui il participera à une opération de contrôle. Il rencontrera également la direction et les agents des douanes vendredi. Et dimanche, il passera l’essentiel de sa journée au port et en baie de Nouméa, avec la gendarmerie maritime et la marine nationale. Pour le Ministre de l’Action et des Comptes Publics, le message est clair : les compétences régaliennes sont au service des finances de l’Etat, quand il s’agit de contrôler les frontières, la zone économique maritime, voire pourchasser le blanchiment et la délinquance financière – thème au menu d’un déjeuner de travail vendredi. 
 

Attention particulière aux investissements défiscalisés

Le patron du budget au gouvernement va bien sûr consacrer une grande partie de son temps aux questions économiques et financières. Gérald Darmanin alternera les réunions avec les acteurs socio-professionnels, et les visites de terrain : la menuiserie Beneytou à Païta vendredi, l’usine Vale NC à Goro samedi matin. Avec une attention particulière aux investissements défiscalisés : c’est ainsi que sa dernière journée lundi se déroulera entièrement à Ouvéa, avec la découverte de l’hôtel Paradis et la présentation du projet d’hôtel Hilton sur l’île voisine de Lifou – deux infrastructures soutenues par des dispositifs de défiscalisation. Sur Iaai, Gérald Darmanin découvrira aussi le wharf de Wadrilla, la distillerie et la savonnerie d’Ouvéa, l’unité de dessalement d’eau de Fayawa ou le projet du pont de Mouli.
 

Très attendu par le monde économique

Les acteurs économiques attendent beaucoup de la visite du ministre, principalement sur la question de la défiscalisation.
Le Medef par exemple entend plaider pour l’élargissement du dispositif à d’autres domaines, notamment les Ehpad (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes), et l’augmentation de l’enveloppe pour les rénovations de logements sociaux. Des initiatives qui pourraient relancer le BTP en Nouvelle-Calédonie. 
Du côté de la CPME, on attend des garanties sur la pérennité du dispositif qui court pour l’heure jusqu’en 2025.
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play