Goro: Tesla sur la piste du nickel et du cobalt calédonien pour son usine de Berlin

industrie
NICKEL
Construction de la Tesla Giga Factory de Grünheide (Berlin-Brandebourg) en Prusse. ©AFP Patrick Pleul
Deux producteurs de zinc. Le favori est australien, l'outsider est coréen. Tous deux veulent la grande mine de nickel et de cobalt de Goro et l’usine du Sud. Un argument pour Vale-NC, son propriétaire actuel ? Il a trouvé un gros client : Tesla, le leader mondial des voitures électriques.

Les négociations se poursuivent pour acquérir le gisement de nickel et de cobalt de Goro en Nouvelle-Calédonie. La direction de la filiale nickel de Vale à Toronto et la direction de l’usine calédonienne (Vale-NC) sont toujours en pourparlers exclusifs avec le groupe minier australien New Century. Vale et New Century sont épaulés par un consortium de banques japonaises, australiennes et françaises.

Le prix du complexe calédonien se situerait autour de 200 millions de dollars voire moins. Un accord aurait été trouvé. Reste à résoudre une dernière difficulté, la remise à plat de la totalité du montage financier et la question de la dette de la SPMC, la Société de participation minière des Provinces calédoniennes.
 

Nicket et cobalt calédonien pour Tesla

C'est une bonne nouvelle pour Vale-NC et surtout son successeur, un constructeur automobile américain se serait engagé à acheter le produit mixte de nickel-cobalt du site calédonien. Une source, proche de Vale à Toronto, a indiqué sous couvert d'anonymat qu’il s’agit de Tesla, le géant nord-américain des véhicules électriques. Il destinerait le nickel-cobalt calédonien de Goro à sa gigantesque usine européenne de Berlin-Brandebourg, actuellement en construction. Ce qu'indiquait déjà un article paru dans la presse allemande en 2019, "Tesla a recruté un ingénieur dans une raffinerie de nickel-cobalt en Nouvelle-Calédonie, celle de Vale, afin de faciliter les achats pour sa grande usine européenne de véhicules électriques, à Berlin". En se procurant du nickel et du cobalt en Nouvelle-Calédonie pour ses batteries électriques, Tesla répondrait aussi aux exigences à venir de l'Union européenne. Dès 2022, les métaux importés en Europe devront répondre à des normes de production éthiques, sociétales et environnementales.
 
NICKEL
 

Korea Zinc veut aussi Goro

New Century, le candidat australien à la reprise du grand site minier calédonien est un producteur de zinc. On apprend, ce mercredi, que l’investisseur du projet concurrent le serait aussi. "Dans la tentative de rachat de Goro, il s’agit du producteur coréen Korea Zinc", a indiqué une source, proche du dossier, en Nouvelle-Calédonie. Korea Zinc serait associé à SOFINOR-SMSP, un acteur public calédonien et bras minier de la Province Nord qui est gérée par les indépendantistes.
 

Cours du nickel

Les métaux de base ont enregistré de fortes hausses au cours des dernières semaines, mais une certaine hésitation est apparue mardi dans un environnement calme. Le prix du nickel a baissé, mais le complexe est soutenu par les perturbations de production liées au Covid-19, à la menace de grèves massives dans le cuivre au Chili, et les promesses de dépenses mondiales d'infrastructure.

Le nickel s'est replié mercredi, après avoir augmenté de 1,6 % la veille. Il avait touché 13 730 dollars son cours le plus haut depuis le 22 janvier. La revue du marché des métaux de Shanghai (SMM) prévoit en effet que le marché chinois du nickel sera en excédent de 94 600 tonnes en 2020. Il avait été de 9 700 tonnes en 2019 et en déficit de 50 000 tonnes en 2018. Impact du Covid-19 sur la demande, expansion agressive de la production de ferronickel à basse teneur (NPI) en Indonésie en sont les principales raisons. "Il semble que le LME ait choisi de relativiser les informations faisant état d'une augmentation des taux d'infection par Covid-19 et des tensions entre la Chine et les Etats-Unis", a déclaré Andy Farida, analyste de Fastmarkets. "La nouvelle d'un éventuel vaccin Covid-19 semble aujourd'hui alimenter un sentiment optimiste. Mais nous restons conscients que la toile de fond n’est pas favorable à des prix élevés".

Cours du nickel au LME de Londres, le 15/03/2020 à 16:30 GMT 13 470 dollars par tonne -0,92 %
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live