publicité

Incendie à Koumac : le niveau 2 du plan ORSEC « feux de forêt » activé

Un important feu de brousse est en cours sur la commune de Koumac. A ce jour, environ 300 hectares ont été brûlés. Face à cette situation, le gouvernement active le niveau 2 du plan ORSEC « feux de forêt ». Un pompier a été grièvement brûlé lors de l'opération d'extinction.

© Cédrick Wakahugnème/La 1ère
© Cédrick Wakahugnème/La 1ère
  • S.R
  • Publié le , mis à jour le

[MàJ 17h00] Un pompier brûlé 

A 14h50, un sapeur-pompier du SIVM Nord a été grièvement brûlé lors de l'opération d'extinction. Il a été pris en charge par le service des urgences à l'hôpital de Koumac. Selon la direction de la sécurité civile, le sinistre évolue défavorablement en raison d'un vent soutenu accompagné de rafales puissantes et de la présence d'habitations éparses dans l'axe de propagation du feu. Les pompiers soutenus par les forces de l'ordre procèdent aux mises en sécurité des populations. La population est appelée à éviter la zone afin de ne pas se mettre en danger et ainsi faciliter l'action des secours. 
 

300 hectares brûlés 

L'incendie s'est déclaré lundi à l'Est de la zone industrielle Kokondo sur la commune de Koumac. Environ 300 hectares ont été brûlés. Le feu a menacé deux habitations ainsi que la zone industrielle qui a été partiellement évacuée. Des moyens du SIVM Nord ainsi que des renforts terrestres de l'unité d'intervention de la sécurité civile ont été dépêchés sur les lieux, dés le début de la matinée, appuyés par deux hélicoptères bombardiers d'eau. 
 

D'importants moyens déployés 

Les moyens de la commune de Koumac étant dépassés, le président du gouvernement a décidé l’activation du niveau 2 du plan ORSEC « feux de forêt » ce mardi à 13h30. Dans un communiqué, la direction de la sécurité civile et de la gestion des risques de la Nouvelle-Calédonie indique « que le dispositif opérationnel est renforcé par des moyens de la sécurité civile partis de la plateforme opérationnelle et logistique de Nouméa.11 véhicules de lutte contre l'incendie sont mobilisés, armés par 27 sapeurs-pompiers dont un engin du RSMA de Koumac. Deux tractopelles de sociétés privées ont été engagés pour des créations de pistes.»

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play