publicité

Incendies au Mont-Dore : une mission de reconnaissance auprès des agriculteurs sinistrés

Au lendemain des feux qui ont ravagé plus de 1100 hectares au Mont-Dore, l’heure est maintenant à la constatation des dégâts. 

L'hélicoptère de la sécurité civile en reconnaissance samedi matin. © NC 1ère / Françoise Tromeur
© NC 1ère / Françoise Tromeur L'hélicoptère de la sécurité civile en reconnaissance samedi matin.
  • Sheïma Riahi
  • Publié le , mis à jour le
La nuit et la matinée ont été calmes du côté du Mont-Dore. Il n’y a pas eu de nouveaux départs de feux. Le plan Orsec niveau 2 est pour l’instant toujours en vigueur tant que le feu n’est pas déclaré éteint. Il devrait sans doute être levé en début d’après-midi.

Une mission de reconnaissance 


Au lendemain des feux qui ont ravagé plus de 1100 hectares au Mont-Dore, l’heure est désormais à la constatation des dégâts. La Chambre d’agriculture va mener ce mardi une mission de reconnaissance auprès des agriculteurs sinistrés.

Écoutez les explications de claudine Verger, adjointe à la mairie du Mont-Dore et élue à la Chambre d’agriculture

Le gouvernement promet des aides


Dans un communiqué, le président du gouvernement salue « tous ceux qui ont lutté sans relâche contre ces feux et assuré la sécurité des habitants : les sapeurs-pompiers du Mont-Dore, de Nouméa, Païta et Dumbéa, ceux de la Sécurité civile, les équipes de la province Sud, la gendarmerie et la police municipale du Mont-Dore. Leur détermination sans faille a permis de contenir, maîtriser puis réduire ces incendies ». Philippe Germain remercie également « les particuliers qui ont manifesté leur solidarité et apporté une aide technique » et déclare qu'avec « la mairie du Mont-Dore et la province Sud, le gouvernement va étudier les moyens à mettre en œuvre pour apporter des aides et un soutien aux populations frappées par ces incendies ».

Une enquête ouverte


Une enquête de gendarmerie a été ouverte afin de déterminer les causes de ces feux « s’il se confirmait qu’ils sont d’origine humaine, le gouvernement tient à préciser que des procédures judiciaires seront lancées pour que les auteurs de ces feux soient poursuivis et punis ».
Pour rappel, ces feux de brousse au Mont-Dore ont provoqué des dégâts environnementaux irréversibles, détruit une habitation et une exploitation agricole.


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play