Incendies, réactions de Vale, les enseignements privés, Bigflo et Oli : l’actu à la 1 du jeudi 5 décembre 2019

l'actu du matin
Actu à la 1 du 5 décembre 2019
L’essentiel de l'actualité en Nouvelle-Calédonie ce matin avec les réactions suite à l’annonce de désengagement du groupe Vale, le point sur les incendies qui ont sévi hier sur tout le territoire, la situation difficile de l'enseignement privé ou encore le concert de Bigflo et Oli. 

Le pays brûle toujours

Hier, mercredi 4 décembre, le pays était toujours en proie aux flammes avec de nombreux feux qui s'ajoutent à celui du Mont-Dore : à Koné, Thio, Boulouparis, Tontouta ou encore Nouméa où plusieurs feux ont été signalé. De nombreux pompiers ainsi que des hélicoptères bombardier d’eau ont du être mobilisés. Hier en fin d’après-midi, c’est à Nouméa, entre Tina et Normandie qu’un incendie a été signalé. 

Une année « catastrophique » pour les feux

37 000 hectares ont brûlé depuis le début de l’année 2019 et le bilan est provisoire. 2019 a battu tous les records en termes de superficies ravagées par les flammes. Le suivi satellite opéré par l’Oeil, l’observatoire de l’environnement fait état de près de  600 incendies depuis le début de l’année contre 187 l’an dernier à la même date. « On sait qu’ils sont tous de la main de l’homme. Aucun feu ne se déclenche spontanément, ça n’existe pas » déclare Anne Lataste, responsable du pôle communication de l’Oeil. 
 

Amélioration du feu au Mont-Dore

Au terme du cinquième jour de lutte contre l'incendie qui dévaste le Mont-Dore, la sécurité civile estime que la majeure partie du feu est désormais fixée. Les opérations reprennent dès ce jeudi. Le bilan provisoire de la surface brûlée est de 2 500 hectares. La Croix-Rouge a installé un centre d'accueil. Selon la DSCGR, au niveau de la forêt Demazures, vers Lembi-Mouirange, «l'incendie ne progresse plus mais dégage encore beaucoup de fumée».   

Les réactions après le désengagement du groupe Vale

L’annonce officielle faite en début de semaine que Vale cédera ses parts dans l'usine du Sud en cours d'année prochaine, et réorientera d'ici là sa stratégie en Nouvelle-Calédonie, fait réagir du côté des acteurs syndicaux, politiques et de la société civile. «C'est une triste nouvelle. On a un grand groupe international qui va nous quitter, qui a toujours été à nos côtés pendant un peu plus de dix ans», formule Pierre Tuiteala, secrétaire général du Soenc Nickel. De con côté, via un communiqué, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie se dit «attentif à la volonté de Vale NC de faire évoluer rapidement son modèle pour se positionner sur le marché des batteries, porteur d’avenir, dans des conditions qui permettront à l’usine du Sud d’être rentable». L’association environnementale Ensemble pour la planète, a elle aussi réagi suite au départ annoncé du groupe brésilien. Pour EPLP, l’export de saprolites dès l’an prochain est non seulement condamnable moralement, mais il se heurte par ailleurs à un problème juridique. 
Plus de réactions à lire ici : 

Situation difficile pour les enseignements privés 

Les enseignements privés protestants de Nouvelle-Calédonie scolarisent plus de 2 500 élèves de la maternelle au lycée. Les mesures prévues dans leur plan de redressement ont pris effet : licenciements économiques à l'Asee, moyens optimisés à l'Alliance comme à la Fédération de l’enseignement libre protestant et remboursement des dettes. Un mal nécessaire afin de pérenniser l’activité de l’Asee, explique Isabelle Le Moal, qui dirige depuis neuf mois les deux enseignements privés protestants. La Felp et l’Asee font l’objet d’un accompagnement, depuis le plan de redressement fixé par le tribunal de commerce, en novembre 2018. Les premières mesures sont intervenues, notamment une réduction de la masse salariale.
Plus d’informations à lire ici :  

L’épidémie de rougeole aux Samoa fait 60 morts 

Les derniers chiffres sont alarmants. Une importante campagne de vaccination sera donc lancée dès ce jeudi et ce vendredi aux Samoa. Les habitants non vaccinés contre la rougeole sont invités à afficher un drapeau ou une étoffe rouge devant leur domicile pour aider les services de vaccination à mieux les repérer. La vaccination est devenue obligatoire depuis le mois dernier en vertu d'un état d'urgence, alors que l'archipel de 200 000 habitants est touché par une épidémie mortelle de rougeole depuis le 16 octobre dernier. Ces dernières semaines, la vaccination se concentrait essentiellement sur les enfants mais le gouvernement a pris la décision de l'étendre à toute la population.
 

Un baigneur porté disparu à Plum

Les services de la sécurité civile et la gendarmerie étaient mercredi matin à la recherche d'une personne partie nager dans la baie de Plum, au Mont-Dore, et qui ne serait pas revenue de sa baignade. Une disparition signalée hier aux services compétents, qui sont sur place.
 

La carte grise désormais à portée de clic

Cession, transfert, duplicata, attestation, changement d'adresse ou encore paiements: toutes les démarches concernant la carte grise sont désormais réalisables en ligne. Une nouveauté chapeautée par la DITTT, en lien avec les services de gendarmerie et de police, qui pourront par la même occasion, faciliter les contrôles routiers. En tout, ce sont environ 40 000 usagers par an qui effectuent des démarches liées aux cartes grises sur le territoire. Dont 10 à 15% pourraient opter pour la version numérique.
 

L’invité de la matinale 

Le coordonnateur du Téléthon en Nouvelle-Calédonie, Robert Racapé, était l’invité de la matinale radio à 7 heures pour évoquer le week-end du Téléthon à venir.
A réécouter ici.
 

Anticor s’engage contre la corruption

L’association nationale de lutte contre la corruption souhaite se constituer partie civile dans deux affaires locales. Celle des emplois fictifs présumés des collaborateurs de Calédonie Ensemble et de la procédure concernant la présumée prise illégale d’intérêt, dans le dossier de la SAS Nouvelle-Calédonie Energie. 
 

Les caisses du conservatoire de musique et de danse sont vides

L'école pourrait même être en cessation de paiement fin janvier. Les multiples réunions avec la province des iles notamment, puis le gouvernement  n'ont pas rassuré les personnels.Pour exprimer leurs craintes et réclamer des garanties, les professeurs de musique et de danses manifestent donc ce matin devant le gouvernement.Une mobilisation à l'initiative de la Fédération des fonctionnaires (qui a déposé un préavis de grève le 29 novembre dernier). Alain Guarese, le représentant de l'AFMI, était en direct ce matin dans le journal radio de 7h30. 

 

La ville de Nouméa lance une campagne d’enlèvement des véhicules abandonnés

400 véhicules hors d’usage et abandonnés sur le domaine public seraient concernés par cette campagne, qui permet de lutter contre la pollution environnementale et la salubrité publique. Une grande partie de ces véhicules se trouvent en effet sur les voies ouvertes à la circulation. Depuis le 2 décembre et jusqu’au 16 décembre inclus, les administrés sont invités à consulter la liste des véhicules concernés. Cette dernière est affichée à l’hôtel de ville de Nouméa, dans les maisons municipales de quartier ainsi qu'à la DITTT.
Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter la police municipale au 25 23 23 ou écrire à mairie@ville-noumea.nc
 

Bigflo et Oli en concert à Nouméa

Ce jeudi 5 décembre, à 20h, Bigflo et Oli sont de retour sur le Caillou. Cinq ans après leur premier passage, les jeune prodiges du rap français, 26 et 23 ans, se produiront au centre culturel Tjibaou. Dans l’intervalle, ils ont multiplié les tubes, les disques de platine, les prix et les millions de vues sur YouTube. Ils joueront leur dernier album, «La Vie de rêve», sorti fin 2018 avec des titres comme DemainPlus tardC'est que du rap
Les Outre-mer en continu
Accéder au live