Initiation à la radio au lycée Dick-Ukeiwë pour la semaine de la presse et des médias à l’école

éducation
Semaine de la presse et des médias à l'école, au lycée Dick-Ukeiwë, à Dumbéa
Les chroniques réalisées sont à retrouver Le Chant du cagou, le compte Instagram du lycée Dick-Ukeiwë. ©Thomas Douchy / NC la 1ère
Deux professeures, l'une enseignant histoire-géographie et l'autre documentaliste font découvrir aux élèves les chroniques "Toxic tour" d'Arte, qui sensibilise aux désastres écologiques, au lycée Dick-Ukeiwë, à Dumbéa. Des modules organisés dans le cadre de la semaine de la presse à l'école.

La classe de première en géopolitique s'est initiée à l'écriture radio, jeudi 28 avril, au lycée Dick-Ukeiwë, à Dumbéa. Une séquence organisée dans le cadre de la semaine de la presse et des médias à l'école, qui est partie d'un constat : la presse écrite est un outil d'information que les lycéens ne consultent plus.

Les smartphones sont les cordons ombilicaux qui relient les adolescents au monde, par le biais des réseaux sociaux Facebook, TikTok et surtout Instagram. "L'information qui est proposée aux jeunes, en général, est très condensée, très synthétique, parce qu'on sait que l'attention des jeunes est souvent assez courte. Ils ont besoin que cela bouge", analyse Clémence Rocca, professeure documentaliste.

Développer le sens critique des ados

C'est une raison plus pour revenir aux fondamentaux : prendre la plume et devenir auteur de son article. La thématique du jour porte sur les désastres écologiques dans le monde. "Nous avons choisi [de parler, NDLR] du fleuve du Rio Tinto, un cours d'eau en Espagne, en Andalousie, qui a été largement pollué suite à de longues années d'exploitation minière intensive", explique Louis, élève de première.

Espagne, mais aussi Italie, Ukraine sont l'occasion d'aiguiser la curiosité. Au-delà du simple constat de destruction environnementale, les sujets choisis permettent de développer le sens critique des ados. Mais plus que tout, la difficulté principale est de rendre les articles rédigés compréhensibles par tous. "Le but d'un article, c'est qu'il soit bien compris. Les médias donnent au public de l'information. Cela veut dire transmettre. Là, il y a une fois où je me suis interrogé. Quel mécanisme fait que cela impact l'environnement", intervient auprès d'un groupe Valérie Jauneau, journaliste de NC La 1ère.

Des travaux à retrouver sur Instagram

Les sujets radios enregistrés seront diffusés sur le compte Instagram du lycée Dick-Ukeiwë Le Chant du cagou. Une expérience transversale qui allie culture générale, travail collaboratif et mise en pratique, grâce à des professeurs volontaires et enthousiastes

Retrouvez, ci-dessous, le reportage de Karine Arroyo et Thomas Douchy :

©nouvellecaledonie