publicité

Inquiets, les orthophonistes donnent de la voix

Les mesures d’économie annoncées par le président du gouvernement dans son discours de politique générale inquiètent le syndicat des orthophonistes de Nouvelle-Calédonie. Pour cette profession de santé, de nouvelles mesures sans concertation ne feront qu’aggraver la situation.

Plusieurs orthophonistes participaient à la manifestation des libéraux de santé, le 22 décembre dernier. © NC 1ère
© NC 1ère Plusieurs orthophonistes participaient à la manifestation des libéraux de santé, le 22 décembre dernier.
  • Malia-Losa Falelavaki, avec F.T.
  • Publié le
Une centaine d’orthophonistes exercent sur le Caillou, dont 60 ont adhéré au syndicat. Ils évoquent des difficultés grandissantes. Alors quand le gouvernement prévoit de réaliser des économies en sollicitant les professionnels de santé dès ce premier trimestre 2018, le syndicat des orthophonistes de Nouvelle-Calédonie tire la sonnette d’alarme.

Qualité de soins

«Dans la précarité actuelle, craint sa présidente Karen De Oliveira, les mesures qui pourraient être envisagées, que ce soit une augmentation des taxes ou une diminution des honoraires, pourraient forcer des orthophonistes à partir ou à penser à une reconversion. Et c'est la qualité de soin des patients qui va être menacée.»

«Une orthophoniste aide bien plus de gens qu'on ne le pense»


Un métier qui «aide à survivre»

Orthophoniste est un métier dont la Calédonie a besoin mais qui n'est pas assez reconnu, insiste sa consœur Catherine Larcher. «Quand il s'agit de problèmes de dysphagie, comme chez les personnes âgées, les personnes malades ou les personnes en réanimation, une orthophoniste est là pour les aider à survivre, souligne-t-elle. Parce que ça les aide à avaler correctement. Ça permet à un bébé de survivre, aussi. Ça aide un enfant à surmonter ses difficultés, à pouvoir affronter l'école avec des bonnes bases... Une orthophoniste aide bien plus de gens qu'on ne le pense. »
 

Pétition

Des orthophonistes qui se mobilisent. Ils ont lancé une pétition sur le site orthophonie.nc.
Ecoutez le reportage de Malia-Losa Favelavaki.
L'inquiétude du syndicat des orthophonistes

Au​ moins un millier de signatures

Ce mercredi en milieu d'après-midi, plus d'un millier d'internautes avait signé la pétition, introduite ainsi: «Les dysfonctionnements administratifs et les retards de paiement plongent les cabinets d'orthophonie dans la précarité. Une aggravation de la situation est prévue au 31 janvier 2018 et entraînera l'arrêtdes soins.»
Et d'interpeller: «Quel avenir pour nos patients? Votre bébé prématuré, votre enfant dyslexique, votre conjoint post AVC, vos parents Alzheimer et peut-être vous-même? Nous sommes tous concernés!»

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play