L'actu du Pacifique en bref du 17 mai 2016

océan pacifique
Clive Palmer
©AAP
L'essentiel de l'actualité dans la région de ce mardi.

Nickel

Clive Palmer menace de poursuivre en justice l'ancien administrateur judiciaire de Queensland Nickel pour 1,2 milliard de dollars. Le magnat minier accuse l'administrateur John Park, de l'entreprise FTI Consulting, de complicité d'abus de confiance. Selon lui, FTI n'aurait pas dû fermer la raffinerie de nickel de Yabulu : « Le rôle d'un administrateur, c'est de faire tout son possible pour préserver, protéger et défendre une entreprise et faire en sorte qu'elle continue à tourner », déclare Clive Palmer. Les dirigeants de Queensland Nickel avaient décidé de placer leur avenir entre les mains d'un administrateur judiciaire en janvier dernier, quelques jours après un premier plan social - 237 personnes avaient été renvoyées. La liquidation de l'entreprise a été prononcée le mois dernier, laissant 555 employés supplémentaires sur le carreau.
 
 

Terrorisme

Un adolescent de 18 ans a été arrêté à Sydney, ce 17 mai, par les services antiterroristes. Selon les autorités, « il cherchait à acquérir une arme à feu » et préparait un attentat dans la plus grande ville australienne. La police antiterroriste a, par ailleurs, mené des perquisitions à Melbourne en lien avec les cinq personnes arrêtées il y a quelques jours alors qu'elles cherchaient vraisemblablement à rejoindre les rangs de Daesh en Syrie, par bateau.
 
 
 

Backpackers

C'est confirmé, le gouvernement australien fait marche arrière sur la « taxe backpacker ». Les jeunes routards ne seront pas taxés davantage à partir du 1er juillet prochain, la mesure est reportée de six mois. Le ministre de l'Agriculture, Barnaby Joyce, se dit « très heureux », estimant que ce délai « permettra de trouver une solution à long terme ». Le chef de file des travaillistes, Bill Shorten, parle de « cafouillage » et souligne que le gouvernement « renvoie ainsi la question à l'après élection ». Son parti ne s'est toutefois pas engagé à supprimer la taxe s'il était élu en juillet prochain. 
 
 

Réfugiés

Les réfugiés et demandeurs d'asile de Manus, en Papouasie-Nouvelle-Guinée s'impatientent. Ils manifestent depuis plusieurs jours pour obtenir la fermeture du centre de rétention et leur transfert en Australie. Leur détention sur le sol papou est « illégale et anticonstitutionnelle », a jugé la cour suprême il y a trois semaines. Dans la foulée de ce jugement, le Premier ministre a annoncé la fermeture du centre, mais il n'a toujours pas proposé d'alternative ni précisé de calendrier. Peter O'Neill dit être en train d'y travailler avec les autorités australiennes.
 

Fidji 

Trois mois après le passage du cyclone Winston, 9 000 foyers sont toujours privés d'électricité aux Îles Fidji. Ce sont les habitants du nord-ouest de l'île principale, Viti Levu, qui sont concernés - c'est la région qui a été frappée le plus durement par le cyclone de catégorie 5. La facture des dégâts causés au secteur s'élève à 10 millions de dollars américains, selon l'Autorité de production d'électricité fidjienne.
 
 

 

Les Samoa ont peur de l'islam

La religion musulmane pourrait représenter une menace pour la stabilité de l'archipel dans le futur, d'après le secrétaire général samoan du Conseil des Églises*. Le Premier ministre, Tuilaepa Sailele, envisage donc de changer la constitution pour y inclure des références à la foi chrétienne, rapporte la radio nationale néo-zélandaise. Le secrétaire général samoan du Conseil des Églises voudrait même que cela aille plus loin et que le culte musulman soit interdit. Précisons qu'il n'y a qu'une petite communauté musulmane aux Samoa, avec une mosquée et un centre islamique situé non loin d'Apia, la capitale.
 
 
 

Festival des arts

Des pirogues traditionnelles sont arrivées à Guam, à temps pour le Festival des arts du Pacifique, qui commence dimanche prochain. Cinq pirogues ont accosté dans le port de l'île en début de semaine, en provenance des États fédérés de Micronésie. Elles ont été accueillies par des chants et des danses chamorro, rapporte le Pacific Daily News. « Le peuplement de la région ne relève pas du hasard. Ces îles appartiennent aux grands navigateurs du passé, y compris Guam et le reste du Pacifique. Nous sommes des voyageurs », souligne Larry Raigetal, de la pirogue Lucky Star. D'autres pirogues traditionnelles sont attendues ces prochains jours à Guam.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live