L'actu en bref de ce mardi 6 septembre

l'actu du matin
Actu en bref
©NC 1ère
L'essentiel de l'actualité de ce 6 septembre : six mineurs mis en garde à vue pour l'agression du diacre de la conception et de son épouse la semaine dernière; un mineur agresse sa directrice de collège et le projet Carré Rolland du centre ville sur les rails.

Des mineurs en garde à vue

L'enquête concernant l’agression du diacre Henri MAMATUI et de son épouse il y a une semaine à Koutio avance. 
Six jeunes de 17 à 19 ans ont été arrêtés et placés en garde à vue hier.
Une information judiciaire pourrait être ouverte dans la journée. 
 
 

Un mineur agresse sa directrice de collège

Lundi en fin de matinée à l’issue d’un entretien auquel participait le papa, la directrice du collège de Dumbéa-sur-Mer a été frappée et insultée par un élève de 4ème.
Ce jeune de 13 ans avait déjà fait l’objet de deux exclusions définitives des collèges de Koutio et d’Auteuil. 
L’idée était de transférer le jeune dans un collège d’Ouvéa où réside sa maman
Une agression condamnée unanimement
Le Vice-recteur a  dit l’importance de ne pas banaliser de tels comportements. 
Hélène Iekawé chargée de l’enseignement au gouvernement a elle aussi apporté tout son soutien à la directrice.
Enfin la province Sud dit condamner avec la plus extrême fermeté cette agression et espérer qu’une sanction exemplaire sera prise. 
 

Vers un renouveau du centre ville : le Carré Rolland 

Le projet est gigantesque : 80 000 m2 de construction, dont 4 étages de parking en sous sol, 234 logements, des bureaux, des commerces en plein centre ville de Nouméa.
Après 5 ans de gestation, le permis de construire est à l’instruction à la Mairie et le financement est bouclé: 12 milliards de francs CFP répartis entre la SIC et un groupe d’investisseurs privés. 
Les travaux devraient débuter mi 2017 pour une livraison prévue en 2021.
Les promoteurs se sont engagés auprès de la mairie à limiter au maximum les nuisances avec notamment une circulation limitée aux heures de pointe.
 

Province Sud : tenue commune dans les écoles

La tenue commune devient réalité dans les écoles de la Province Sud. 
Après l’avoir votée en mai dernier, les élus signent aujourd’hui  une convention avec une entreprise locale. Elle sera chargée de réaliser le kit de tenues : 4 polos, une polaire et un k-way pour 4 500 francs.
 
 
 
 
 
 
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live