publicité

L'actu en bref du 29 juin 2016

L'essentiel de l'actualité en Nouvelle-Calédonie ce matin. On y parle du dernier procès de la session d'Assises, du fonds Nickel qui devrait être modifié et du projet de création d'un fonds de soutien à l'audiovisuel.

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Charlotte Mestre (CM)
  • Publié le

Assises

La Cour d’Assises de Nouméa ouvre ce matin sa dernière affaire pour cette 2ème session de l’année.
Un procès sur 3 jours pour meurtre et triple tentative de meurtre par arme à feu.
Le 17 octobre 2013 à Kaméré, ce drame sur fond d’alcool et de violences conjugales avait coûté la vie à un jeune homme de 19 ans.
L’accusé risque jusqu’à 30 ans de prison.
 

Fonds nickel

Le gouvernement projette de modifier le champ d'intervention du Fonds Nickel. Objectif : améliorer la réactivité du fonds.
Pour l’exécutif, il est nécessaire de pouvoir mobiliser les ressources du fonds nickel plus rapidement et peut-être plus largement. L’idée serait notamment de  permettre à la NMC de bénéficier de ce dispositif.  Le seuil d'éligibilité devrait donc être fixé à 750 salariés.
 

Audiovisuel

L’audiovisuel Calédonien peut-être bientôt soutenu par un fonds dédié.  C’est en tout cas un projet adopté par gouvernement hier matin. Reste à le faire valider par le Congrès.
L’audiovisuel chez nous, ce sont 115 entreprises et patentés.
Ils sont régulièrement aidés par le gouvernement et les provinces à hauteur de près de 110 millions de francs CFP tous les ans.
Ce futur fonds de soutien permettra à ces sociétés de pouvoir  prétendre aux aides de Centre National de Cinéma (le CNC). Des aides qui peuvent atteindre 40 % du budget d’une production
 

Couverture sociale

Bonne nouvelle pour les étudiants et les évasanés de Calédonie, Polynésie et Wallis et Futuna. Lorsqu’ils devront se rendre en Métropole pour leurs études ou des soins, ils seront automatiquement inscrits à la Sécurité sociale.
Annonce faite en début de semaine par le délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer. 
 L’absence d’immatriculation était un véritable casse-tête au quotidien pour trouver un logement ou pour se soigner. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play