publicité

L'aéroport de Wallis-Hihifo va enfin être débloqué

Après dix jours de blocage, l'aéroport de Wallis-Hihifo va être débloqué mercredi après-midi. Les représentants de l'Etat et les coutumiers ont signé un protocole d'accord mercredi matin.

Après dix jours de blocage, l'aéroport de Wallis-Hihifo à nouveau accessible. © Wallis et Futuna 1ère
© Wallis et Futuna 1ère Après dix jours de blocage, l'aéroport de Wallis-Hihifo à nouveau accessible.
  • René Lataste (avec Elif Kayi)
  • Publié le , mis à jour le
Après dix jours de conflit, un protocole d'accord a été signé ce mercredi, en fin de matinée, à Wallis. Le blocage de l'aéroport de Wallis-hihifo a été levé.
 
L'accord a été signé entre le représentant de l'Etat, le Préfet, et les coutumiers de la Grande Chefferie de Hihifo, réunis à nouveau ce matin après d'être réunis déjà mardi après-midi. Pour la première fois depuis le début du conflit, toutes les parties s'étaient rassemblées pour discuter. 
 
Le numéro un des coutumiers a été le premier à apposer sa signature au protocole, suivi par toute la Chefferie et les trois chefs de districts. Du côté de l'Etat, ce sont le Préfet et le Président de la Commission permanente pour l'Assemblée territoriale qui ont ratifié le protocole. 
 
L'accord porte sur plusieurs points. Il concerne tout d'abord la réouverture de l'aéroport. Depuis le début du conflit, Wallis se retrouvait en effet complètement isolé et de nombreux usagers se sont vus contraints de patienter dans leurs lieux de transit, comme la Nouvelle-Calédonie. Le blocage devait être levé ce mercredi, dans l'après-midi. Le référé qui condamnait les chefs coutumiers à une astreinte de 100.000 francs CFP par jour a quant à lui été annulé.
 
Une convention concernant l'emploi dans la zone de l'aéroport doit aussi être discutée au cours des trois prochains mois. Les responsables coutumiers, ainsi que des villagois du district avaient en effet décidé de bloquer l'aéroport, en raison d'un sentiment d'être mis à l'écart concernant les embauches sur la zone de l'aéroport. Ils demandaient l’embauche de deux personnes du village par l’aviation civile.
 
Si le Préfet a estimé que le blocage aurait pu être évité, le représentant des coutumiers s'est déclaré satisfait de l'aboutissement et s'est excusé auprès de la population des conséquences du blocage. 

"Dès qu'on a eu la bonne nouvelle, on a immédiatemment travaillé pour mobiliser les équipes cette nuit", explique Jean Guy Lengliné, directeur général adjoint d'Aircalin. "Un vol partira ce soir pour faire un trajet direct sur Wallis". 
 
Les vols assurés par Aircalin vont reprendre à partir de la nuit de mercredi à jeudi. Le premier vol à destination de Wallis décollera de la Tontouta, à 0h45, tandis que le premier vol retour partir de Wallis jeudi matin, à 6h05, à destination de la Tontouta. 

Une deuxième rotation est prévue pour jeudi, départ à 17h15 de la Tontouta, pour une arrivée à 21h10 à Wallis. Le vol retour partira à 22h30 de Wallis e arrivera à Nouméa via Nandi à 1h35, dans la nuit de jeudi à vendredi.

Une troisième rotation est prévue vendredi, à l'horaire habituel : départ à 13h00 de la Tontouta, pour une arrivée à 18h20 à Wallis (via Nandi). Le vol retour partira de Wallis à 19h45, et arrivera à la Tontouta à 21h45.

"Concernant les passagers, c'est un peu compliqué, car les départs seront étalés sur plusieurs jours", poursuit Jean Guy Lengliné. "Logiquement c'est un ordre chronologique, c'est le premier qui n'est pas parti qui devrait partir mais il y a quelques petites distorsions car les autorités nous ont fait part notamment de passagers prioritaires".
 
Les passagers qui ont des continuations et les abonnés Aircalin font entre autres partie des passagers prioritaires. 
 
Ecoutez les propos de Jean Guy Lengliné au micro de Michel Voisin pour NC1ère La Radio : 

ITW Lengline 021215


publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play