L’affaire Temaru-Leroy à nouveau renvoyée

justice polynésie française
Affaire Temaru renvoyée
L'affaire devait être examinée ce matin au tribunal de Nouméa. ©NC La 1ère / NC Polynésie la 1ère (archives)
L’affaire qui oppose le maire de Fa’a, Oscar Temaru, au procureur de Papeete, Hervé Leroy, qui devait être jugée ce mercredi devant le tribunal de première instance de Nouméa, a été renvoyée. Oscar Temaru et un de ses avocats ont en effet demandé un délai.
L’affaire a été renvoyée, à la demande de la défense d’Oscar Temaru, pour une question de procédure. « On a demandé un petit délai pour pouvoir assigner l’agent judiciaire du trésor, pour une question de procédure, parce que Monsieur Leroy est un fonctionnaire », indique Maître Rose-Marie David. 

Une nouvelle audience a été fixée au 25 novembre, mais cette date ne devrait pas pour autant marquer le début du procès. « On va se retrouver au tribunal de nouveau pour pouvoir donner cette assignation et on devrait avoir une [date] de visioconférence en décembre pour permettre aux avocats polynésiens de pouvoir plaider le dossier eux même », poursuit Maître Rose-Marie David.
 

On devrait avoir une [date] de visioconférence en décembre pour permettre aux avocats polynésiens de pouvoir plaider le dossier eux même.

Maître Rose-Marie David, une des avocates d'Oscar Temaru

 


Atteinte supposée à la présomption d'innocence

Pour rappel, Oscar Temaru avait été condamné en septembre 2019 à six mois de prison avec sursis et 5 millions d'amende dans l’affaire Radio Tefana, dans laquelle il lui était reproché d’avoir fait financer par sa commune cette  radio jugée acquise à ses idées politiques. 

Le maire de Faa'a avait fait appel de ce jugement.  Oscar Temaru estime donc que le présenter comme un « condamné », sans mentionner ses voies de recours, comme l'avait alors fait le procureur Hervé Leroy dans un communiqué, est une atteinte à la présomption d'innocence.  

Afin de juger cette affaire de manière impartiale, celle-ci a été dépaysée vers la juridiction la plus proche : Nouméa. Une affaire qui est suivie de près par les indépendantistes calédoniens.

Le reportage de Natacha Lassauce-Cognard et Louis Perin :
©nouvellecaledonie