L'armée de terre en tournée d'information et de recrutement dans le Nord

sécurité
Armée de terre en tournée dans le Nord
©Brice Bachon/ NC la 1ère
Voilà bien cinq ans que l'armée de terre n'avait plus fait une telle opération. Durant une semaine, elle parcourt les communes de la province Nord pour informer et trouver de futures recrues. Une opération qui évite aux jeunes de se déplacer jusqu'à Nouméa.
Ce mercredi, les militaires étaient en mission d'information à Poindimié. Là-bas, les jeunes ont pu passer les premiers tests de recrutement.
 

L'envie de se surpasser

La boule au ventre et le stress de ne pas être recruté, Melson Obry est dans l’espoir de rejoindre un jour les rangs de l’armée de terre. Originaire de la tribu de Tiéti à Poindimié, un bac économique et social en poche, le jeune homme de 20 ans rêve d’un avenir professionnel en dehors de son île natale.
 
Armée de terre en tournée dans le Nord
©Brice Bachon/ NC la 1ère
 

Je cherche à dépasser mes limites, à aller toujours plus loin. Ici, c'est ce que j'essayais de faire mais on ne peut rien faire ici. On est bloqués, c'est un petit village, une petite tribu, du coup il n'y a rien à faire. Je cherche à me surpasser, c'est pour ça que je veux rentrer  l'Armée -Melson Obry, 20 ans.


Les démarches administratives parfois difficiles à faire

En septembre dernier Melson participe à une réunion d’information dispensée par des conseillers en recrutement. Pour lui, il n'y a plus aucun doute, il souhaite constituer un dossier. Une première démarche pas toujours facile.
"J'ai mis deux mois et demie pour le faire. Ça a été compliqué, maintenant il ne me reste plus que le certificat buccodentaire" expliqe Melson.
 
Armée de terre en tournée dans le Nord
©Brice Bachon/ NC la 1ère


Un accompagnement avec la MLIJ de la province Nord

Pour aider les candidats, la mission locale d’insertion des jeunes de la Province Nord est associée à la campagne de recrutement de l’armée de terre, elle assure un suivi et un soutien régulier.
 
Armée de terre en tournée dans le Nord
©Brice Bachon/ NC la 1ère

 

La difficulté qu'ils ont, c'est l'assiduité. L'idée c'est de leur proposer de venir nous voir de temps en temps, faire un point et voir où en est le dossier. Comme ça, le jour où le CIRFA (Centre d'information et de recrutement des forces armées) arrive, leur dossier est complet. -Romaric Prantyegiei-Galahi, coordinateur de l’insertion sociale et professionnelle de la cote Est à la MLIJ.

 

Après les démarches, les tests psychotechniques

Des tests psychotechniques qui durent trois heures, c'est la deuxième étape de ce parcours de recrutement, qui peut durer minimum six mois. Cette tournée de l’armée de terre en Province Nord est une aubaine pour ces jeunes. Ils n'auront plus besoin de descendre à Noumea.
 
Armée de terre en tournée dans le Nord
©Brice Bachon/ NC la 1ère
 

Un jeune ne va pas avoir forcément l'automatisme d'aller dans un CIRFA ou bien il aura de l'appréhension. Là, quand on vient directement les voir sur place, chez eux, c'est plus facile d'avoir cette proximité et ce rapport avec eux. -Adjudant-chef Christophe Guyot, conseiller en recrutement et chef de centre Nouvelle-Calédonie bureau armée de terre.


Depuis le début de l’année au pays 243 personnes ont été recrutées. L'armée de terre poursuit sa tournée en province Nord auprès des antennes de la MLIJ aujourd'hui à Koumac et vendredi à Koné.

Le reportage de Camille Mosnier et Brice Bachon :

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live