L’épidémie de Covid-19 en net recul en Polynésie

coronavirus polynésie française
Bora Bora
©GREGORY BOISSY / AFP / OUTREMER LA 1ERE

La Polynésie française est sur la bonne voie. L’épidémie de Covid-19 semble de moins en moins virulente dans les zones les plus touchées de l’archipel. Pourtant, les mesures de restrictions demeurent pour l'instant en vigueur jusqu'au 15 février. 

Aux Iles du Vent, les plus peuplées de Polynésie française, la maladie connaît un net recul. Un soulagement pour un territoire qui affichait l'un des taux d'incidence au Covid-19 les plus élevés au monde début novembre (989 pour 100 000 habitants). Désormais, ce taux est descendu sous le seuil d’alerte (97 / 100 000) dans les îles de Tahiti et Moorea.

Une situation contrastée

Pour autant, les données communiquées par le ministère polynésien de la santé montre une situation contrastée entre les îles. Aux Îles Sous-le-Vent, le taux d'incidence reste élevé (192 / 100 000), en particulier à Bora Bora et Raiatea, deux îles prisées des touristes. 

Toujours sous couvre-feu

Pour conforter la trajectoire positive que prend l’épidémie, les mesures de restrictions demeurent en vigueur : le couvre-feu est maintenu à Tahiti et Moorea, de 21 h à 4 h du matin. Les discothèques et les bars restent fermés, mais les restaurants peuvent ouvrir jusqu'au couvre-feu. Les combats de coqs et jeux de bingos restent pour leur part prohibés. 

bar / discothèque
©Polynésie la 1ère

La vaccination a commencé

En parallèle, la campagne de vaccination a débuté cette semaine. Mais le vaccin Pfizer-BioNTech est surtout destiné aux îles les plus peuplées. Les difficultés logistiques liées à la conservation de ce vaccin à - 80° rendent difficile son acheminement dans les îles isolées. Pour les archipels des Tuamotu, des Gambier, des Marquises et des Australes, le ministère de la Santé polynésien attend la livraison du vaccin Moderna dans les prochaines semaines.