L'Union calédonienne ne compte pas discuter d'un référendum de projet, selon Daniel Goa

politique
Daniel Goa
Le comité directeur s'est tenu à Téné ce samedi. ©NC la 1ère
Les militants de l'Union calédonienne étaient réunis samedi pour le comité directeur du parti à Bourail. Au cœur des discussions : le projet de société.

Le comité directeur de l’Union Calédonienne s’est tenu samedi 12 mars à Téné, sur la commune de Bourail. Cette rencontre devait confirmer l’ordre du jour du congrès du parti qui doit se tenir les 1er, 2 et 3 avril prochains.

Il faut confirmer, a dit le président, Daniel Goa, le projet de société qui accompagne l’acquis politique et prépare à l’accession à la pleine et entière souveraineté.

En effet, l’UC ne compte pas discuter d’un référendum de projet : "Le parti se prépare à un référendum de souveraineté et d’émancipation." 

Les précisions de Dave Waheo-Hnasson et Carawiane Carawiane :

©nouvellecaledonie

Poursuivre la conquête institutionnelle

Toujours selon son président, "le parti est agité en ce moment, comme toujours lors de grands moments, lorsque le pays s'apprête à changer de modèle de société." 

Daniel Goa souhaite poursuivre la stratégie de conquête institutionnelle. "Nous irons très certainement aux législatives, car il y va de notre représentativité au niveau national" dit-il. 

L'année 2022 sera une année éminemment politique, pour le parti. L'UC prend acte du troisième référendum, mais pour son président, c'est de décolonisation et uniquement de ce sujet que le parti discutera.

Et Daniel Goa d’appeler les militants à exprimer leur soutien au peuple ukrainien "qui doit retrouver sa liberté".