L’Observatoire numérique jette l’éponge

technologies
Observatoire numérique NC
L'observatoire numérique de Nouvelle-Calédonie cesse ses activités ©Observatoire numérique NC
Créé en 2011, l’Observatoire numérique s’était penché durant plus d’une décennie sur le numérique en Nouvelle-Calédonie et ses déclinaisons dans tous les pans de la société : jeunesse, télétravail, e-commerce ou communication digitale. Désormais, d’autres prennent le relais estime l’Observatoire qui cesse ses activités.

L’Observatoire numérique, c’est fini. La structure associative créée il y a 11 ans a été dissoute le 31 août dernier. Elle était à l’origine des premiers baromètres numériques. Elle avait pour mission d’"accompagner les acteurs territoriaux dans l’analyse et l’élaboration d’outils d’aide à la décision dans le domaine du développement des technologies de l’information et de la communication, notamment liées à Internet, à la téléphonie et aux multimédias". Elle a accompagné l’essor du secteur, boosté par l’arrivée de la 3G en 2011.

Parmi ses actions, la création des premiers indicateurs relatifs au développement du numérique en Nouvelle-Calédonie, la publication de deux livres blancs autour de la filière numérique calédonienne, l'organisation du premier Hackathon et la diffusion de la culture numérique sur le territoire.

Manque de financement

Mais ces dernières années, l’observatoire avait bien du mal à trouver des financements, du fait peut-être d’un niveau de maturité suffisant du secteur, analyse Eric Olivier, coordinateur de l’Observatoire du numérique 
" Les difficultés financières connues par l’association depuis 2015 l’ont un peu empêché d’avoir de la visibilité sur la pérennité de la structure. Nous avions fait beaucoup de démarches pour nous rattacher à des partenaires qui malheureusement s’amenuisaient un petit peu en termes quantitatifs, tout simplement suite à la structuration de l’écosystème numérique calédonien". 

La relève est assurée

Eric Olivier estime que d’autres ont pris le relais, tant dans le privé que dans le public avec la direction du numérique, les provinces qui sont selon lui très impliquées ou encore l’éclosion de la Station N. 
"On a vraiment je pense encore des outils pour diffuser la culture numérique et un secteur numérique qui a encore de beaux développements devant lui, en allant justement toucher les secteurs de manière transversale. Le numérique est partout, au même titre que l’environnement et les années 2020 et 2021 l’ont bien confirmé au niveau mondial".     
Sachez que l’ensemble des documents et études produits par l’Observatoire numérique (baromètres, livres blancs) reste accessible sur son site internet avant leur transfert sur le plateforme open data du gouvernement.