La dépression tropicale Fili côté conséquences

info pratique
Nera crue inondations Bourail Fili dépression tropicale
L'entrée Nord du village de Bourail est sous les eaux après les nombreuses précipitations qui sont tombées ces dernières 48 heures. ©Mairie de Bourail
Coupures électriques, annulation de rotations, routes coupées, liste des centres d'hébergement, reports... Retrouvez dans cet article le point pratique sur les effets de la dépression tropicale Fili en Nouvelle-Calédonie.

MISE A JOUR DE JEUDI, 18H30

Dans cet article, toutes les informations pratiques en rapport avec la dépression Fili, collectées par les rédactions de NC la 1ère et mises à jour tant que le phénomène concerne le pays.

Centres d'urgence

A KONE

Jeudi à 2 heures du matin, la mairie de Koné décomptait une quarantaine de personnes dans les deux centres d’accueil ouverts, l'un au stade Yoshida et l'autre à la salle Au Pitiri, où ont été tournées ces images :

Numéros d'urgence : 05 05 50 (numéro vert, donc gratuit), 78 81 34 (élu de permanence), 78 87 34 (service technique), 18 (pompiers) et 71 09 00 ou 7714 15 (gardes-champêtres).

A VOH

Deux centres d'hébergement ont été ouverts, ce mercredi soir, à la mairie et au centre culturel. 

Numéro à joindre : 42 56 18.

A KOUMAC

Un centre d'accueil est ouvert aux administrés qui souhaiteraient s'y rendre, à la salle polyvalente. Mercredi après-midi, les deux personnes accueillies étaient les habitants d'un voilier. En soirée, selon le maire, elles étaient désormais quatre.

Numéro d'urgence et d'information (poste de commandement communal) : 42 37 71. Une astreinte des pompiers centralise tous les appels, puis les redirige vers les services concernés.

A BELEP

Mercredi soir, le centre d'accueil d'urgence installé à la mairie recevait une personne. Autres sites ouverts : l'OMS (Office municipal des sports) et la cantine municipale. 

Numéros d'urgence : 89 02 70 (Franck), Ludovic (50 96 34 (Ludovic), 93 87 33 (Robert), 42 47 87 (gendarmerie) et 47 75 80 (dispensaire).


A POUM

Possibilité d’accueil dans les écoles primaires du village et de Tiabet, signale la mairie.

Numéro d'urgence : 76 22 63.

A THIO

Des centres d'hébergement d'urgence ont ouvert mardi après-midi, il est demandé de prévoir sa nourriture.

  • Pour les habitants de Thio village, des quartiers et des tribus alentours : le centre culturel Xwa Mara, la maison de l'Apath (association des personnes âgées et handicapées de Thio) et la salle du CE SLN.
  • Pour les gens du secteur Thio mission : le local de l'antenne SNSM.

La mairie rappelle les règles de sécurité de base mais lance un avertissement particulier aux habitants de la zone côtière basse : "le risque de submersion marine est très fort au moment de la marée, il est fortement conseillé d'évacuer".
Numéros d'urgence : 94 63 50 (le deuxième adjoint), 78 38 90 (le service pôle population), 75 38 40 (le responsable du centre de secours et d'incendie), sans oublier le 18 et le 17.

Eau

Dans la nuit de mercredi à jeudi, Aqua Nord prévenait de problèmes d'alimentation en eau dans la zone VKP :

  • à Voh, dans le haut de la tribu de Ouelisse, à l'embranchement Ouango, manque d'eau suite à une casse au niveau du radier. La conduite est sous l'eau. La réparation sera réalisée dès que le niveau de l'eau aura baissé.
  • à Koné, manque eau à la tribu de Netchaot, le captage s’est bouché.

Dégâts sur les maisons

A Belep, des cocotiers sont tombés sur deux habitations. Mais dans ce contexte de dépression, il y a eu aussi des phénomènes de mini-tornades observés à Lifou, avec d'impressionnants dégâts à la clé (à lire ici).

A la tribu de Qanono, les toitures de plusieurs bâtiments ont été soufflées par le passage de la trombe. ©Charles Taua

Téléphone

Belep a été privée de réseau téléphonique une bonne partie de la journée de mercredi. 

Routes

  • A La Foa, la RT1 est accessible :
  • A Bourail, la RT1 est impraticable, au Nord, mais reste accessible par le Sud au niveau du trou aux perruches (maison de retraite) indique la mairie. Tous les radiers de la commune sont inondés :

La Néra est également en crue :

Nera en crue
Le niveau d'eau de la Nera est particulièrement haut suite aux nombreuses précipitations de ces dernières 48 heures. ©Mairie de Bourail

Nera crue Bourail rivière Fili
Le niveau d'eau de la Nera est particulièrement haut suite aux nombreuses précipitations de ces dernières 48 heures. ©Mairie de Bourail
  • A Pouembout, la circulation est coupée au sud du village, sur la RT1 :

La situation est identique à Creek salée, où les routes sont submergées :

  • Selon la mairie de Koné, dans la nuit de mercredi à jeudi, plusieurs axes routiers étaient bloqués par la montée des eaux (à Baco, Tiaoue, Neami, Tieou, Ateou, Poindah et Noelly). Malgré plusieurs éboulements sur la transversale Koné-Tiwaka, la circulation reste possible, mais sur une seule voie seulement. Les services de la province Nord sont sur place pour dégager les débris, mais la prudence reste de mise.
éboulements Koné-Tiwaka
Plusieurs éboulements sont à signaler sur la Koné-Tiwaka. ©Marguerite Poigoune
Plusieurs éboulements sont à signaler sur la Koné-Tiwaka.
Plusieurs éboulements sont à signaler sur la Koné-Tiwaka. ©Marguerite Poigoune
Plusieurs éboulements sont à signaler sur la Koné-Tiwaka. ©Marguerite Poigoune
  • La mairie de Belep signalait mercredi soir beaucoup d'axes routiers impraticables. 
  • Idem à Poum, isolée par la submersion des radiers.
  • Sur la commune de Voh, la route était coupée à l'entrée Sud de la tribu de Tiéta, tôt ce matin.
  • A Kouaoua, l'eau était également bien monté dans la nuit et tôt ce matin, au niveau du village.
Kouaoua, tôt ce jeudi matin. ©Henri Ponga
  • Et mercredi soir encore, la mairie de Koumac recensait, elle aussi, de nombreux axes impraticables sur la commune. Ce matin, la route était inondée du côté de la tribu de Paop.
Route de Paop, ce jeudi matin. ©Linda Atchêe
  • Du côté de Dumbéa, on nous signalait tôt ce matin que le radier de Nandoue est impraticable.
  • Sur la commune de Sarramea, le pont de Grand Couli était coupé tôt ce matin, mais semble de nouveau praticable. En revanche, les services communaux indiquaient ce matin que le radier mairie/Evasion était sous les eaux. Un éboulement s'est produit, au col d'Amieu, sur le RP5. La circulation a été ramenée à une voie. "Les services de la province Sud mettent tout en oeuvre pour ouvrir la chaussée le plus rapidement possible", indique la collectivité.
  • Pour La Foa, les pompiers précisaient ce matin à 7h35 que de nombreux axes étaient submergés (les radiers et ponts des tribus de Kouma, Coindé et Oui-Poin, mais aussi les radiers Puech et Germain. Du côté de Thia, l'entrée Nord, côté Fonwhary, et l'entrée Sud, côté village, sont non praticables. Idem à Pocquereux.
  • Les ponts Alpi, Bloc et Pasaquin étaient tous submergés ce matin à Farino.
  • Situation similaire sur la commune de Moindou, avec la route de la Vallée et la route du Charbonnage qui étaient inondées ce matin.
  • A Boulouparis, le radier à l'entrée du lotissement Haut-Ouaménie était sous l'eau ce matin, comme les radiers Ferre et Riverpoint et le pont Anderson à Bouraké ou encore le radier permettant d'accéder à la tribu de Kouergoa. Selon les services communaux ce n'était pas bien mieux du coté de la Ouenghi où l'intersection avec la RT1 est inondée comme l'accès au lotissement Ouenghi Rivière.
  • A Houaïlou, on signale un affaissement de la chaussée dans le Col des roussettes. Automobilistes qui remontent vers Houaïlou, serrez votre gauche.
Affaissement de la chaussée dans le Col des roussettes. ©Burhaï Doro
Affaissement de la chaussée dans le Col des roussettes. ©Burhaï Doro
  • A Ouvéa, une partie provisoire de la structure du nouveau pont de Mouli a glissé dans l'eau. Rien de grave, mais le chantier pourrait prendre du retard.
©nouvellecaledonie

Transports

    • Côté bus Raï, l'ensemble des liaisons prévues ce jeudi sont annulées.
    • Concernant Air Calédonie, voilà ce qu'il faut retenir selon un point de situation mercredi à 15h30 : "A ce stade, le programme de vols est maintenu pour la journée du jeudi 7 avril. Seule la rotation TY1321/TY1322 d'Ouvéa est retardée par sécurité, ses passagers sont prévenus par SMS et e-mail", assure la compagnie. 
    • Dans l'Extrême-Nord, le Seabreeze a annulé ses rotations de passagers entre la Grande terre et Bélep pour mardi, jeudi et vendredi. Mais une rotation exceptionnelle a par contre été programmée samedi. Le bateau partira de Koumac à 7 heures, puis repartira de Bélep à midi.
    • Annulation de desserte jeudi, également, pour la barge Belema Nenema qui assure le transport du fret, en raison des fortes rafales de vent annoncées.

Santé

Les unités d'hémodialyse de Koumac et de Poindimié seront fermées, jeudi 7 avril. L'Association de prévention et de traitement de l'insuffisance rénale reviendra vers les patients concernés pour leur indiquer les horaires de reprise, une fois les alertes cycloniques levées.

Electricité

Selon un point dressé ce jeudi à 16h30 par Enercal, "le passage de la dépression Fili a rendu difficile les différentes opérations, notamment sur la côte Est du fait des contraintes d'accès liées aux très fortes pluies (fortes inondations, routes submergées, ponts coupés)". 2 911 foyers étaient privés d'électricité ce matin :

  • Touhou : 743
  • Hienghène : 333
  • Poindimié : 1 540
  • Ponérihouen : 295

Enercal précise également que certains foyers peuvent être encore privés d'électricité pour des raisons propres à leur installation et que les clients concernés sont invités à appeler leur agence habituelle.

Du côté d'EEC, on annonçait à 16 heures ce jeudi 1 505 clients non alimentés en électricité :

  • Koumac : 27
  • Kaala-Gomen : 365
  • Canala : 971
  • Bourail : 138
  • Mont-Dore : 4 

Lifou, suite au passage d'une petite tornade, une coupure d'électricité concernait les tribus de Luecila, Qanono et Hnassé.

Enercal précise que ses équipes sont mobilisées pour répondre à ses clients au 050 250. Du côte de EEC également, une permanence téléphonique a été mise en place au 05 36 36.

Si les techniciens ne peuvent pas intervenir sur le terrain jusqu'à la levée de l'alerte 2 (prévue aujourd'hui à midi dans le Nord et l'Est), ils attendent la phase de sauvegarde pour établir un état des lieux et lancer les opérations de réalimentation sur les réseaux électriques en cas de besoin.

Rappel des consignes de sécurité :

  • Ne jamais toucher une ligne ou un câble électrique
  • Pendant une coupure, penser à éteindre les appareils électriques
  • Après la remise en service du courant, essayer d'allumer une ampoule avant de rallumer tous les appareils. Si la lumière vacille ou qu'elle est très faible ou très forte, ne pas rallumer les appareils électriques
  • Après rétablissement du courant, des coupures courtes peuvent se produire en fonction des interventions avant un retour à la normale

Pour rappel, les réseaux électriques des communes de Kaala-Gomen, Koumac, Canala, Thio, Bourail, Lifou, Dumbéa (partiellement), Mont-Dore et Nouméa sont gérés par EEC. Les autres, par Enercal.

Reports et fermetures

  • Si pour le moment, les centres de vacances de l'Association les villages de Magenta ne sont pas fermés, les responsables rappellent que si l'alerte 1 est déclenchée, les parents doivent impérativement venir récupérer au plus vite leurs enfants. A noter qu'en cas de fermeture, les activités reprendraient à la levée de toutes les alertes.
  • A Ponérihouen, les jeux inter-tribus, qui devaient avoir lieu jeudi entre jeunes de sept à seize ans, sont reportés. Rendez-vous le mardi 12 avril, de 8 heures à 15 heures, au stade municipal.
  • Côté parcs, la province Sud précise qu'en raison des pluies abondantes, les parcs provinciaux et aires protégées suivants sont fermés au public jusqu'à nouvel ordre : le parc provincial de la Dumbéa, le parc de la rivière Bleue et celui des Grandes fougères, les Bois du Sud, le site de la Netcha, les chutes de la Madeleine. Seul le parc forestier reste, à ce stade, ouvert. A Dumbéa, la plage de Nouré est également fermée.

Conseils

La mairie de Nouméa demande à ses administrés de sécuriser leurs déchets verts.