La vignette automobile bientôt de retour ?

finances
ancienne vignette automobile
Les vignettes automobiles avaient été mises en place à Nouméa en 1982 et supprimées en 2008. ©Coralie Cochin
Voici une mesure qui pourrait bien faire grincer les dents des automobilistes de Nouvelle-Calédonie. Abandonnée en 2008, la fameuse vignette pourrait faire son retour prochainement sous la forme d’une taxe routière annuelle.

Le dossier est dans les cartons depuis 2020 - sous le gouvernement Santa déjà - mais crise sanitaire oblige, il est resté au point mort, comme bon nombre de projets. Si rien n’est encore officiel, la vignette automobile, qui avait été supprimée en 2008 pour lutter contre la vie chère et remplacée par une redevance communale au moment de l’achat de la voiture, est bel et bien sur les rails et concernerait près de 215 000 véhicules. Une mesure qui s’inscrit dans la grande réforme fiscale du gouvernement.

Contrairement à son ancêtre, cette nouvelle taxe prendra la forme d’un QR code, à glisser sur le pare-brise de votre voiture, un peu comme le petit papier vert de votre assurance.

Jusqu’à 96 000 francs par an pour un pick-up

Parlons des choses qui fâchent : son coût. Il sera progressif en fonction de la puissance fiscale. 9 000 francs, par exemple, pour une petite voiture de 6 CV, 22 000 francs pour une 11 CV et jusqu’à 96 000 francs pour les gros pick-up de 24 CV.

Rendement escompté ? Plus de 4,5 milliards de francs, qui seront réinvestis dans un tout nouveau fond d’investissement et d’aménagement de la Nouvelle-Calédonie afin de financer routes et constructions publiques, et ainsi permettre la relance d’un secteur du BTP en souffrance.

Le gouvernement Mapou espérait son entrée en vigueur cette année, mais ce sera certainement plus pour l’année prochaine, puisque la mesure est encore en discussion et ne sera sans doute pas finalisée avant quelques semaines. Elle devra ensuite faire le traditionnel va-et-vient entre l’exécutif et le législatif, avant une éventuelle adoption au Congrès.