Le secteur du bâtiment ébranlé par le confinement

btp
Coronavirus, lavage de main dans le BTP, bâtiment, chantier avril 2020
Avant de reprendre le chantier, lavage de mains ! ©NC la 1ere
Déjà durement touché par la crise économique, le BTP n’a pas été épargné par les effets du Covid-19. Les mesures de confinement ont épargné le secteur, mais nombreux sont les chantiers qui ont dû fermer, ou passer en mode dégradé. Les pertes se monteraient à plusieurs milliards.
Vu de l'extérieur, les métiers du BTP semblent avoir été épargnés par la crise sanitaire. Exemple sur un chantier qui a poursuivi le travail pendant le confinement. Tout juste a-t-il fallu adapter ses habitudes et intégrer quelques nouveautés, comme le temps de lavage des mains et le port du masque.
 
Coronavirus, BTP, bâtiment, chantier avril 2020
©NC la 1ere
 

Au ralenti

Néanmoins, cette entreprise a dû stopper son plus grand chantier à Lifou. Selon une étude du Cerom («Comptes économiques rapides pour l'Outre-mer»), le taux d'activité dans le secteur de la construction a été de 35 % durant les quatre semaines de confinement. Ce que l'on confirme à la fédération du bâtiment.
 
Coronavirus, taux d'activité du BTP
©NC la 1ere
 

On a pu travailler de manière très dégradée, sur bon nombre de chantiers. Il nous a fallu un peu de temps pour initier les gestes barrières. Ce n'était pas évident. On n'avait pas non plus le matériel disponible sur le territoire. C'était quand même une période assez tendue, assez difficile.
- Silvio Pontoni, président de la Fédération calédonienne du BTP

 
Coronavirus, BTP, bâtiment, chantier, avril 2020
©NC la 1ere
 

Même constat dans l'artisanat

Chez les artisans, et autres patentés, le constat n'est pas plus reluisant. Le secteur de la construction est en effet le poids lourd de l'artisanat calédonien. Il regroupe une entreprise artisanale sur deux. Les chiffre sont éloquents : deux-tiers des artisans ont enregistré une chute d'activité. 76 % ont connu des problèmes de trésorerie. Et les conséquences peuvent être redoutables.
 
Coronavirus, chute d'activité des artisans du BTP
©NC la 1ere
 

C'est le secteur de l'artisanat qui emploie le plus. On sait que ce secteur était moribond depuis plusieurs années. On craint la suite. Sauf si la reprise est au rendez-vous rapidement. Mais il y a des tensions et des craintes pour l'emploi dans ce secteur en particulier.
- Olivier Duguy, secrétaire général de la CMA-NC

 
Coronavirus, chantier de BTP, bâtiment
©NC la 1ere
 

Aidés, mais...

Bien sûr, les aides sous forme de prêt, de mise en chômage partiel ou les reports gracieux d'échéance peuvent servir d'amortisseur à cette crise. Mais toutes les entreprises ne partent pas à égalité dans ce traitement. 
 

Pour des sociétés qui tournent convenablement, les banques sont favorables. Si la banque sent que c'est une société qui a des difficultés, elle est très réticente à la suivre. 
- Silvio Pontoni, président de la Fédération calédonienne du BTP

 
Coronavirus, impact pour le BTP artisanal
©NC la 1ere
 

Des milliards estimés de pertes

Globalement, pour le secteur construction, les pertes s'élèvent entre 4,1 et 5,6 milliards. Soit 4 à 5 % d'un chiffre d'affaires annuel déjà mis à mal depuis 2015.

Un reportage de Bernard Lassauce, Franck Vergès, Cédric Michaut et Claude Lindor :
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live