Le cheval et la Calédonie, une longue histoire d’amour

livres
Livre le Cheval en Nouvelle-Calédonie
©NCla1ère
Depuis son introduction au 19ème siècle, le cheval fait partie du paysage calédonien. C'est ce lien fort entre l'homme et l’animal que les deux photographes Nicolas Petit et Claude Beaudemoulin ont choisi de raconter dans « Le Cheval en Nouvelle-Calédonie ». Le livre vient tout juste de sortir
Photos spectaculaires, textes ciselés, mise en page soignée, huit mains et 18 mois ont été nécessaires pour réaliser « Le Cheval en Nouvelle-Calédonie ». Cet ouvrage exhaustif - premier du genre, raconte le lien fort qui s’est tissé au fil du temps entre les chevaux et les habitants de ce pays. 
« Il y a une grande partie qui s’adresse aux passionnés parce qu’on retrouve un peu toutes les disciplines et tous les métiers autour du cheval » explique Nicolas Petit, photographe. « Mais ça s’adresse également aux personnes qui aiment la photographie parce qu’on a cherché vraiment à mettre en avant le cheval à travers de l’art photographique ».
Livre Le Cheval en Nouvelle-Calédonie (ne pas utiliser autrement)
©Nicolas Petit/Extrait du livre "le Cheval en Nouvelle-Calédonie"
 

Une qualité particulièrement soignée

Pour cela, les auteurs ont fait appel au meilleur imprimeur français de livres photos. Coût de l’impression : 2 millions de francs CFP financés par la prévente de l’ouvrage. Le résultat est à la hauteur de l’investissement, voire même, au-delà.
« Toute la définition, tous les détails qu’il y a, jusque dans les tout-petits grains de poussière qui s’envolent au moment où les chevaux freinent des quatre fers. On le sent beaucoup plus à travers le livre, à travers l’objet livre que finalement à l’écran ou même sur les épreuves couleurs qu’on a eues auparavant » explique Mathieu Bastide, designer graphique.
Livre Le Cheval en Nouvelle-Calédonie (ne pas utiliser autrement)
©Claude Beaudemoulin/Extrait du livre "le Cheval en Nouvelle-Calédonie"
 

Des univers différents pour une passion commune

Une qualité due aussi - bien sûr et avant tout, au talent des photographes, prêts à tout pour capter la belle image.
« Quand Nico m’a proposé ce sujet, je me suis dit c’est génial parce que là on va rencontrer différents univers, que ce soit la Brousse, que ce soit à Nouméa, le milieu des courses… Il y a tellement de milieux qui gravitent autour du cheval… J’ai choisi ce métier rien que pour ça, c’est à dire d’aller à la rencontre de personnes qui sont passionnées, et c’est le cas du cheval » explique Claude Beaudemoulin, photographe. 

La prochaine rencontre sera avec les lecteurs. Une présentation est prévue ce 9 septembre à la galerie Lec Lec Tic à Nouméa ; elle sera peut-être suivie, on l’espère, d’une exposition. 
Le reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live