Le monoï, une plante et un savoir-faire uniques

tahiti
Le Monoï de Tahiti (23/11/2014)
©Polynésie1ère
En Polynésie, la culture et l’exploitation du monoï est une véritable tradition ancestrale. Celles-ci représentent aussi une manne commerciale importante pour le pays.
Le monoï, atout touristique traditionnel de la Polynésie, est aussi un produit qui s'exporte bien. En 2013, le monoï a rapporté 214 millions de francs CFP dans les caisses de la Polynésie française. 
 
La France importe la quasi-totalité des 350 tonnes de matières premières. Et on dénombre pas moins de 370 marques vendant ce produit, acheté 881 francs CFP le kilo.
 
« La Polynésie a un savoir-faire unique, par ses anciens. Et a également 60% de plantes endémiques, donc c’est une plante qui ne pousse qu’en Polynésie et qu’on ne va pas retrouver sur d’autres îles polynésiennes ou dans d’autres zones tropicales », explique Eric Vaxelaire, directeur de l’Institut du Monoï.
 
Le défi actuel pour le territoire est de concilier valorisation et protection d’un patrimoine culturel à vocation touristique.
 
Retrouvez le reportage en images de Poylnésie 1ère :