Le nickel renoue avec la confiance et entame un étonnant rebond

transition énergétique
Nickel
Plaques de nickel de classe 1 (haute pureté) ©KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP
La forte hausse des marchés vendredi en Asie indique que le marché est à court de métaux de base et notamment de nickel, a indiqué le négociant Marex, avec des achats très agressifs. La tendance à la baisse a été stoppée, malgré les lourds nuages qui assombrissent les perspectives de l'économie mondiale.

Dans l'espace physique du métal, la demande de briquettes a repris. Le marché se concentre aussi sur l'activité et la production des usines d'acier inoxydable, avec des discussions sur les projets de construction devant être achevés d'ici le troisième trimestre.

Stratégie indonésienne

L’Indonésie compte instaurer une nouvelle taxe sur l’exportation du minerai de nickel, bien que les autorités politiques du pays aient perdu leur appel devant l'OMC concernant les précédentes interdictions d'exportation décidées par Jakarta.

Le président indonésien Jokowi persiste, il parle d'étendre les interdictions d'exportation au cuivre, à la bauxite, car il continue de chercher à garder les ressources naturelles sur son territoire tout en obligeant les entreprises étrangères à investir dans des infrastructures de traitement, de fusion et de raffinage afin d'ajouter de la valeur à toute exportation.

"Si l'Indonésie applique une politique protectionniste, cela ne fera qu'ajouter une incertitude supplémentaire aux chaînes d'approvisionnement." Revers de la médaille, "toute nouvelle taxe sur les minerais indonésiens pourrait avoir des conséquences positives pour les autres exportateurs de minerai", a indiqué Zenon Ho, analyste de Marex Spectron.

En attendant, "la fusion du nickel dans le monde a été stimulée par la production de l'Indonésie". Telles sont les conclusions de SAVANT (Earth-i), une société britannique spécialisée dans l’observation et le renseignement géospatial. 

Shanghai à l'offensive

Une information financière de Reuters a indiqué que la Bourse des métaux de Shanghai (SHEFE) allait autoriser les briquettes de nickel comme produit négociable dans ses échanges.

Sur les 46 710 tonnes de stock qui se trouvent dans les entrepôts de la principale Bourse des métaux, celle de Londres (LME), 39 066 tonnes, soit 84 % de ce total, sont des briquettes de nickel. A l’avenir, les bourses de Londres et de Shangaï seront en concurrence pour ce produit principalement destiné aux alliages spéciaux.

On résume

Après huit baisses consécutives, le contrat Nickel de Shanghai a regagné 5 % dès mardi avec 12 000 lots négociés. La reprise des prix de l'acier inoxydable a facilité cette éclaircie.

La courbe du nickel au LME s'est finalement améliorée au cours des dernières séances. Les activités mondiales de fusion du nickel ont augmenté en août. La Chine a fait figure d'exception, elle a subi des perturbations en approvisionnement électrique.

Seule ombre au tableau, les perturbations à venir en Europe liées à la flambée des prix de l'électricité, et la dépendance des usines métallurgiques à l'égard de cet intrant critique qui échappe à leur contrôle. 

En attendant, le marché du nickel fait preuve d'optimisme. Le métal enregistre une hausse de 10,57 % sur cinq jours.

LME Nickel le 09/09/2022 (16:50 Gmt): 22 682 dollars/tonne + 3,71 %