Le rodéo se remet en selle après deux années de Covid

équitation
Journée de cohésion entre rodéomen
Avant ce week-end organisé par les mamans roses, les rodéomens ont participé à une journée de cohésion. ©UAR NC
Week-end de Pâques solidaire, ce samedi, à Boulouparis. Les rodeomen de Calédonie ont organisé une journée en faveur des Mamans Roses, une association qui œuvre au quotidien pour le bien-être des enfants à l’hôpital. L’occasion pour les différentes structures qui font vivre le rodéo de refaire monter l'adrénaline, après deux années marquées par la crise sanitaire.

Le Covid-19 a eu raison de nombreux événements culturels et sportifs, ces deux dernières années. Et les foires n'ont pas été épargnées. Du côté du rodéo, si prisé en brousse, la discipline reprend vie, après avoir été mise en sommeil pour cause de crise sanitaire.

L’UAR-NC, l’union qui fédère 6 associations de rodéo, mise beaucoup, aujourd’hui, sur la formation. Or, ils seraient une soixantaine de pratiquants en Calédonie, selon Mariella Vincent, la présidente de l’Union. "L'association de Dumbéa a d'abord fait venir les Australiens, et après avec le Covid, on n'a pas pu les faire revenir. Donc on a un petit jeune qui est allé se former en Australie. Et aujourd'hui, c'est lui qui prend un peu le relais pour faire de la formation."

C'est à Boulouparis que les Mamans Roses ont organisé leur événement. ©Mamans Roses

A cheval sur le règlement 

Autre cheval de bataille, le règlement. Le rodéo est aujourd’hui une pratique très encadrée, pour des raisons sportives, mais aussi administratives. Parmi les règles incontournables : "une tenue correcte exigée, avec chapeau, jean et chemise à manches longues fermées aux poignets".

Sans oublier les bases du règlement : "tenir 8 secondes", comment réagir en cas de "perte d'un étrier"... Beaucoup de choses sont liées à la sécurité, notamment au regard des assurances. 

Le rodéo, ce n'est pas folklorique

Mariella Vincent, présidente de l'UAR-NC

Ce week-end, une quinzaine de rodeomen ont participé à cet évènement caritatif pour les Mamans roses à Boulouparis. Une première. Pas moins de 255 000 francs ont été récoltés pour les enfants.

Le reportage radio de Stéphanie Chenais

Reportage reprise des rodéos