Le Salon Nautical attire la foule baie de la Moselle

mer
Des visiteurs venus profiter du Salon Nautical.
Des visiteurs venus profiter du Salon Nautica ©Laurence Pourtau et David Sigal / NC la 1ère
Les bateaux ont envahi la baie de la Moselle, à Nouméa, depuis hier et jusqu’à dimanche soir. Crise sanitaire et économique obligent, le Salon de la mer n’avait pas eu lieu depuis plusieurs années. Cette fois, la manifestation est bien au rendez-vous. Les passionnés et professionnels se retrouvent.

Des bateaux, à sec, à l’eau, de l’accastillage, des moteurs, de gros moteurs … Au total près d’une cinquantaine d’exposants sont réunis baie de la Moselle, à Nouméa, pour profiter du salon Nautical. Beaucoup de curieux parmi les visiteurs, mais surtout des passionnés. « Il y a des beaux trucs, mais on réfléchit quand même avant de prendre un bateau, car ça coûte très très cher actuellement. C’est une passion pour moi», confie un visiteur. « On est juste venu regarder les bateaux mais aussi les moteurs pour un kayak », indique un second.

La mer, indissociable de la vie du pays

Après quatre ans sans salon nautique, les Calédoniens avaient envie de retrouver une manifestation autour de la mer. Les technologies évoluent et surtout la mer reste un élément indissociable de la vie du pays. "Ils sont venus très tôt et il y a eu beaucoup de monde, malgré le temps qui n’est pas extraordinaire. Les gens sont là et effectivement on sent qu’il y avait vraiment une attente, constate Aurélie Dinclaux, organisatrice du Nautical. Ça fait quand même quatre ans qu’il n’y avait eu de salon sur la thématique de la mer, quel qu’il soit. C’est important pour eux de vivre avec cette entité qui nous entoure."

Beaucoup de bateaux certes mais pas seulement. Cette année, de nombreuses thématiques s’articulent autour du patrimoine maritime, comme la protection de l’environnement et le secours en mer. 

La problématique du déchet 

"Globalement, les thèmes les plus abordés sont le risque requin. C’est une position assez polémique qu’on avait prise il y a quelques années et qui a fait couler beaucoup d’encre, résume Olivier Malati, secrétaire de l’association Sea sheaperd. Ensuite, la problématique du déchet qui commence vraiment à toucher les gens. Ils essaient de savoir comment ils peuvent être moins impactants et comment nous aider dans cet effort général."

Le Centre de coordination de sauvetage maritime de Nouvelle-Calédonie (MRCC) était également présent. « Nous, on va traiter l’alerte initiale, indique Stella Schiltz, militaire marine nationale MRCC. On va coordonner le sauvetage en envoyant un moyen adéquat. Ça peut dépendre de la marine nationale. Ça dépend également du gouvernement et des entités telles que la Direction de la sécurité civile. Ça peut être des moyens de la SNSM qui est un partenaire bénévole ou militaires, avec l’armée de l’air. »

Le salon est ouvert jusqu’à dimanche soir baie de la Moselle. L’entrée est gratuite. 

Regardez le reportage de Laurence Pourtau et David Sigal : 

©nouvellecaledonie