nouvelle calédonie
info locale

Le syndicaliste André François Elocie est décédé

disparition
ANDRE FRANCOIS ELOCIE 2013
©NC1ere
Membre de l'USTKE de Nouvelle-Calédonie depuis sa création en 1981 : André François Elocie, délégué syndical du CHT est décédé ce lundi 9 mai des suites d'une longue maladie.


Militant jusqu'au bout

André François Elocie est né à Lifou en 1955. Il s'engage dans le mouvement syndical dans le courant de l'année 1981 : année de création de l' USTKE.
Au mois de janvier, malgré sa maladie, André François Elocie, délégué syndical STKE/CHT, était dans la rue devant le congrès. Il était l'un des leaders du mouvement hospitalier qui avait réuni 7 organisations syndicales. Il manifestait alors contre la réduction du taux directeur des dépenses hospitalières de 2016.

Pour rappel :  Les syndicats du CHT demandaient au gouvernement un taux directeur des dépenses hospitalières de plus de 7%, l'éxécutif avançait un taux de 3,8%. Les acteurs du monde hospitalier étaient des centaines à être descendus ce 14 janvier dans la rue pour se faire entendre.
Une délégation avait été reçue par le Président du Congrès, Thierry Santa, avant la séance consacrée justement à l'augmentation du budget de l'hôpital. 

Voici l'une de ces dernières interventions filmées lors du mouvement hospitalier.
Reportage Sylvie Hmeun du 14 janvier 2016

©nouvellecaledonie

En 2014, fort de ses convictions, André François Elocie avait donné publiquement son avis sur la gestion du syndicat.
Il dénonçait la " mainmise " de Louis Kotra Uregei, alors membre du collège honoraire du syndicat. Louis Kotra Uregei lui avait donc répondu dans une longue lettre argumentée publiée sur le site de l'USTKE.
En dépit de ces désaccords, André François Elocie restera membre du syndicat et délégué syndical STKE au CHT.
 

Liberté syndicale pour les agents contractuels de la fonction publique

En 2013, plusieurs centaines d'agents contractuels du CHT ( mécanicien, aide soignant, cuisinier ), n'ayant pas le statut de fonctionnaire, se voyaient privés de leur droit d'expression syndicale.
Et pour cause, dans le code du travail calédonien, rien n'était prévu pour les protéger notamment s'ils souhaitaient devenir délégué du personnel.

Voici ce que disait alors André Francois Elocie - 18 mars 2013 -
Reportage de Thierry RIGOUREAU  et Claude LINDOR

©nouvellecaledonie

USTKE : section Fonction Publique

André François Elocie a mené plusieurs mobilisations dans le secteur de la santé. Il a d'ailleurs été à la tête de la section fonction publique de l'USTKE.
A ce titre, en 2003, il faisait partie des leaders de l'intersyndicale composée alors : USTKE, FO, Slua et Fédération des fonctionnaires.
Cette intersyndicale avait appelé à la mobilisation le 4 avril 2003 devant le Congrès. 

Appel à la mobilisation du 4 avril 2003
©NC1ere

Deux à trois cents membres de ce mouvement s’étaient retrouvés devant l'institution.
Objectif : manifester  leur opposition à la réforme de la Caisse locale de retraite proposée par le gouvernement. Pour sauver la CLR, il faudrait  " passer par l’intégration de plus de 4 000 contractuels de la fonction publique en 10 ans".
 




Publicité