Le Vanuatu se confine après la détection de premiers cas locaux de Covid-19

océan pacifique
La ville d'Efate au Vanuatu
La ville d'Efate au Vanuatu ©Voyage photo
Il était l’un des derniers endroits du monde à ne pas avoir subi de plein fouet la pandémie. Le Vanuatu vient de décréter le confinement d’Efate et de ses îles voisines, plusieurs cas autochtones de coronavirus ayant été détectés.

Le ministère de la santé du Vanuatu a annoncé, lundi 7 mars, qu’Efaté et ses îles proches étaient désormais passées en niveau 3 de l’alerte Covid-19. Par conséquent, toutes les écoles et les lieux de travail (hormis les services essentiels) sont fermés et les rassemblements religieux interdits.

Un couvre-feu a également été décrété par les autorités de 18 h à 6 h. 

Près d'une cinquantaine de cas de coronavirus, dont une dizaine de cas autochtones, ont été détectés dans l’archipel. 

Selon la radio australienne ABC, l’épidémie a débuté dans les locaux destinés à la quarantaine et qu'une enquête était en cours pour retrouver les personnes contacts et le patient zéro. 

48 % d’adultes vaccinés

Le ministre de la santé, Silas Bule, a confirmé qu’il s’agissait de "la première épidémie communautaire de Covid-19" dans l’archipel, autrement dit de cas infectés localement. 

Sur place, la situation sanitaire inquiète la population, entre peur du virus et difficultés économiques.

Le taux de vaccination reste peu élevé : seuls 48 % de la population éligible sont complètement vaccinés. Les autorités craignent une propagation du virus vers les îles plus éloignées, où le niveau de protection est plus faible encore.