Législatives. Unité, avenir institutionnel, service militaire : Nicolas Metzdorf, invité de NC la 1ère

invités de la rédac
Nicolas Metzdorf, candidat de la majorité présidentielle aux législatives 2022 dans la deuxième circonscription.
Nicolas Metzdorf, candidat de la majorité présidentielle dans la deuxième circonscription. ©Nouvelle-Calédonie la 1ère
Nicolas Metzdorf, le candidat de la majorité présidentielle pour les législatives dans la seconde circonscription, était l’invité de NC la 1ère du lundi 30 mai. Alors que s’ouvrait la campagne officielle avant le premier tour, il a présenté son programme. Grands axes, entre autres : l’unité, l’avenir institutionnel dans la France et l’accompagnement de la jeunesse. Retrouvez aussi son entretien au JT.

La majorité présidentielle est sur le terrain autour de la notion d’unité des loyalistes. “ On se retrouve dans "la situation ainsi créée" qu’a précisé l’Accord de Nouméa. On va être dans un rapport de force démocratique dans une négociation de haut rang avec les trois partenaires. “ Et pour le président de Générations NC, l’unité est indispensable pour faire bloc face aux indépendantistes, sans quoi, le risque est de voir avancer les revendications des partisans de l’indépendance. Une unité pas tout à fait complète en l’absence du Rassemblement-Les Républicains. “ Je regrette que le Rassemblement ne vienne pas. S’il m’arrivait d’être vainqueur au soir du deuxième tour, j’appellerais directement le Rassemblement à nous rejoindre. “

Avenir institutionnel

" En Nouvelle-Calédonie, on discute tout le temps", affirme Nicolas Metzdorf. "Mais discuter n’est pas se compromettre. C’est discuter sur le terrain des vainqueurs. “ Le candidat à la députation est donc clair : la volonté de dialogue est là, mais sur la base d’une Nouvelle-Calédonie définitivement inscrite dans la France et avec un corps électoral dégelé. Un dialogue dont il faudra établir les règles après la désignation des représentants calédoniens à l’Assemblée nationale.

En attendant, Emmanuel Macron a écrit à Louis Mapou, le président du gouvernement local, pour reprendre contact après des mois de pause, un signe que “ la République française fonctionne quelles que soient les opinions politiques des uns et des autres. “

Rétablir le service militaire

S’il est élu, l’une des premières démarches de Nicolas Metzdorf en tant que député de la seconde circonscription sera “ d’aller voir Sébastien Lecornu au ministère des armées pour demander le service militaire obligatoire pour les jeunes en situation d’échec scolaire. “ S’en remettre ainsi à “ la dernière autorité qui reste “, l’autorité militaire, une fois que toutes les autres ont démissionné, familiale, coutumière, religieuse et scolaire. Le modèle du SMA (service militaire adapté) fonctionne et Nicolas Metzdorf militerait pour son extension. “ Je ne pourrai pas le porter seulement pour la Nouvelle-Calédonie. Il faudra que je m’associe aux députés de Polynésie, de Wallis-et-Futuna, de La Réunion pour que, au moins dans les territoires ultramarins, une forme de service militaire obligatoire, pour les jeunes en situation d’échec, soit mis en place. “ 

Un entretien à retrouver dans son intégralité ici.

Le mardi 7 juin, Nicolas Metzdorf était ensuite l'invité du journal télévisé. Voici son "engagement en questions" :

©nouvellecaledonie

Et son interview par Medriko Peteisi : 

©nouvellecaledonie

Législatives, les candidats dans la seconde circonscription de Nouvelle-Calédonie, V2
Les candidats dans la seconde circonscription de Nouvelle-Calédonie. ©NC la 1ère