Les brèves du Pacifique

océan pacifique
Véhicule incendié à Port-Moresby
Un véhicule incendié sur le campus de l'université de Papouasie-Nouvelle-Guinée ©ABC
L'essentiel de l'actualité dans le Pacifique Sud : des violences sur le campus de Port-Moresby, les conclusions du premier sommet océanien consacré aux maladies non-transmissibles et la menace de la Corée du Nord à l'encontre des États-Unis.

Des affrontements ont eu lieu sur le campus de l'université à Port-Moresby 

Ce jeudi, des heurts ont éclaté entre des étudiants et des agents de sécurité de l'université. Des voitures et des camions ont été incendiés.
On ne sait pas ce qui a déclenché ces violences, mais les étudiants seraient apparemment divisés entre ceux qui veulent reprendre les cours, et ceux qui veulent continuer à manifester pour demander la démission du Premier ministre, Peter O'Neill, accusé de détournement de fonds publics.
Une réunion doit avoir lieu entre la direction de l'université, la police et des représentants des étudiants.


Trois Australiens et un Néo-Zélandais enlevés au Nigeria

 
Sept employés d'une société minière ont été enlevés au Nigeria, après une attaque contre leur véhicule. Parmi eux se trouvent trois Australiens et un Néo-Zélandais.
Chantier australien au Nigéria
Un chantier de la société MacMahon situé près de Calabar, dans le sud-est du Nigeria ©MacMahon Holdings


Le rapt n'a pas été revendiqué
L'attaque a eu lieu dans une région riche en pétrole, dans l'État de Cross River, dans le sud-est du pays.
Selon des médias nigérians, une trentaine d'hommes ont tendu une embuscade à un convoi de véhicules transportant les salariés d'un site de construction.
Un chauffeur nigérian a été tué par balle, et sept personnes enlevées - trois Australiens, deux Nigérians, un Néo-Zélandais qui résident en Australie, et un Sud-Africain. 
Ils travaillent pour l'entreprise australienne MacMahon Holdings, qui exploite deux sites au Nigeria en partenariat avec le cimentier franco-suisse Lafarge.
 
En janvier dernier, un couple d'Australiens avait été enlevé au Burkina Faso, à Djibo, par des djihadistes. Jocelyn Elliott, âgée de 82 ans, a été libérée en février, mais son mari, le docteur Ken Elliott, est toujours aux mains de ses ravisseurs.


Tony Abbott refuse de dire que l'Australie a été « envahie »

En Australie, l'ancien Premier ministre Tony Abbott se charge de séduire l'électorat conservateur.
À la question " est-il juste d'utiliser le mot « invasion » quand on parle de la colonisation de l'Australie ?", voici ce que répond l'actuel Premier ministre, Malcolm Turnbull :
 
« On peut raisonnablement utiliser ce terme - et évidemment, les Premiers Australiens, les indigènes australiens, décrivent ces événements comme une invasion. On se chamaille sur un mot. Les faits sont bien connus, ce pays était une terre aborigène. »
 
Tony Abbott a beau être dans le même camp que Malcolm Turnbull, le parti libéral, il a une toute autre vision des choses :
« Je parlerais de colonie de peuplement, peut-être même d'une occupation, mais je n'utiliserais certainement pas le mot invasion. »
 
Des propos tenus hier soir sur la chaîne Sky TV.
Au cours de cet entretien, l'ancien Premier ministre a aussi laissé entendre qu'il se verrait bien faire de nouveau partie du gouvernement, si le parti libéral remporte les élections le 2 juillet prochain. Malcolm Turnbull lui a répondu indirectement, ce matin : « Mon gouvernement est très compétent, et si on gagne, cette équipe sera reconduite. »
 

Clôture du premier sommet océanien consacré aux maladies non-transmissibles

Il s'est refermé aux Îles Tonga.
Il en ressort 17 éléments clés, dont la nécessité de suivre les recommandations de l'OMS pour la lutte antitabac et d'augmenter les taxes.
 

 Le mythe veut que chaque individu soit responsable de ses choix

" Le mythe veut que chaque individu soit responsable de ses choix, et en fin de compte, c'est effectivement lui qui choisi, mais tout le monde sait que l'environnement dans lequel cet individu vit et travaille a un rôle essentiel" fait valoir Colin Tukuitonga, le directeur général de la Communauté du Pacifique.

Il plaide donc pour une augmentation des taxes. Et il semble avoir été entendu par les Îles Fidji, qui viennent d'annoncer une hausse importante des taxes de 15% sur le tabac et l'alcool, et de 20% par litre sur les boissons sucrées. 

 

Changement climatique :  les petits États insulaires s'organisent

Kiribati, Îles Cook, Îles Marshall, Nauru, Niue, Palau, Tuvalu participent à cette réunion, en présence de la secrétaire-générale du Forum des îles du Pacifique, Dame Meg Taylor.
Ses dirigeants sont réunis ce jeudi et vendredi aux Palau pour formaliser la naissance du collectif et établir la liste des priorités.
Tuvalu veut mettre l'accent sur les personnes déplacées à cause des effets du changement climatique.
Mais avant d'en venir aux combats à mener sur la scène internationale, les Palau voudraient se concentrer sur l'organisation du collectif : l'archipel veut accueillir les bureaux du groupe, qui « pourrait être renommé Grands États océaniques », indique le président Tommy Remengesau Junior. 
Le Premier ministre des Îles Cook est toutefois reparti avant le début de la réunion.
Henry Puna s'est dépêché de rentrer à Rarotonga, où l'opposition a tenté de profiter de son absence pour renverser le gouvernement.
Il doit publier un communiqué sur le sujet.

 

" Le niveau du journalisme baisse dans le Pacifique "

Une affirmation faite par Monica Miller, ancienne présidente de l'association des médias du Pacifique (PINA), quelques jours après la publication controversée d'une photo d'une jeune femme venant apparemment de se suicider.parue dans un journal samoan.
Et Monica Miller croit savoir pourquoi la déontologie est de moins en moins respectée :
 

C'est la faute du directeur de publication, et c'est ce qui me pose problème. De plus en plus, les directeurs de publication n'ont pas de formation journalistique, ce sont des hommes d'affaires. 

Et d'ajouter : " C'est le cas aussi dans d'autres pays du Pacifique, les journaux sont considérés comme des entreprises, c'est la réalité. Il y a même des stations de radio qui sont gérées comme ça. »
 
La polémique soulevée par la publication de la photo en une du Samoa Observer le week-end dernier a fait le tour du monde.
Le Washington Post y a notamment consacré un article.

 

Ouverture d'une nouvelle route maritime dans la région

La société hawaïenne de transport maritime Matson Shipping desservira les Samoa et les Samoa américaines au départ d'Hawaï. Jusqu'à présent, les produits envoyés dans les deux Samoas venaient du continent américain.

 

La Corée du Nord dit être capable d'attaquer les États-Unis dans le Pacifique.

Cette déclaration du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un survient après des essais de tir d'un « missile balistique stratégique de moyenne portée ».
Selon des responsables américains et sud-coréens, deux missiles Musudan ont effectivement été tirés hier, dont l'un a parcouru 400 kilomètres et atteint une altitude de 1 000 kilomètres.
Ce type de missile peut théoriquement parcourir plus de 3 000 kilomètres et donc atteindre l'île de Guam, notamment. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live