publicité

Les brèves du Pacifique de ce mardi 21 juin 2016

L'actu en bref dans le Pacifique Sud en ce mardi 21 juin 2016

  • Gwen Quéméner avec Élodie Largenton
  • Publié le

Aux Îles Cook, le gouvernement a-t-il été renversé ?

L'opposition affirme que oui, le ministre des Finances parle d'une farce.
 
Tout a commencé vendredi dernier : la présidente du Parlement, Niki Rattle, n'aurait pas mis fin à la session parlementaire dans les règles. Les élus doivent donc continuer à siéger, selon l'opposition. Or, trois membres de la majorité viennent de quitter l'archipel : le Premier ministre, Henry Puna, le ministre des Finances, Mark Brown, et le ministre de la Santé, Nandi Glassie. Le gouvernement ne dispose que d'une faible majorité et ces absences suffisent à donner l'avantage à l'opposition. Et elle en a profité : réunis au Parlement, les élus ont voté une motion de censure contre le gouvernement d'Henry Puna et ont élu Rose Toki-Brown au poste de Premier ministre. Mais l'opposition cherche maintenant à faire valider ces changements par le représentant de la reine, indique la correspondante de la radio nationale néo-zélandaise.
Du côté de la majorité, on affirme que la session parlementaire a bien été refermée vendredi dernier. Mark Brown parle d'un « non-événement », mais il prévient l'opposition qu'elle pourrait « se voir accusée de trahison » si elle persistait à « vouloir renverser un gouvernement légitime par des moyens illégaux ».
 
 

En Australie, les Aborigènes Larrakia récupèrent leurs terres après un long combat de 37 ans.

Le Premier ministre, Malcolm Turnbull, leur a remis le titre de propriété aujourd'hui, au cours d'une cérémonie organisée dans le port de Darwin. Les terres restituées sont situées à l'ouest de la capitale du Territoire du nord, dans la péninsule Cox. Mais cet heureux dénouement après quatre décennies de lutte ne satisfait pas tout le monde : des membres de la communauté Larrakia disent avoir été exclus du processus et refusent de reconnaître l'accord.
 
 

Il n'y a pas qu'aux Fidji qu'il y a une pénurie de kava.

Le problème est en quelque sorte à la source : au Vanuatu, le principal fournisseur des pays de la région. La sécheresse aurait détruit de nombreuses plantations de kava et les effets s'en ressentent à Port-Vila. Car les producteurs préfèrent vendre le peu de kava récolté dans leurs îles au lieu de l'envoyer dans la capitale. 
 

 

El Niño a beau être terminé, les récifs coralliens vont continuer à souffrir.

Selon l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), la température des océans devrait rester au-dessus de la normale pour la troisième année consécutive. Ces eaux trop chaudes stressent les coraux et engendrent leur blanchiment. Les récifs coralliens de Guam, des Mariannes du Nord et d'Hawaï risquent d'être particulièrement affectés. Et, selon la NOAA, il y a 90% de chances que le problème gagne les Palau et d'autres archipels micronésiens.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play