Les déchetteries encombrées après le passage de Lucas

environnement
Déchetteries
©NC la 1ère

Après la dépression Lucas, évacuer les déchets verts est une priorité pour les communes et les habitants. Dans les écoles, comme au bord des routes, il faut tout sécuriser. Les particuliers aussi font leur possible pour évacuer ce qui s'est entassé chez eux. 

C’est la plus grande déchetterie de Nouméa pour les particuliers. Depuis 6 heures ce samedi matin, elle a vu les voitures défiler. En temps habituel, cinq bennes de déchets verts quittent chaque jour cette infrastructure installée à Magenta. Mais en ce samedi post-dépression, ce seront douze bennes. Plus quatre autres demain matin. Les administrés jouent leur rôle citoyen. Ils privilégient les dépôts municipaux. « Les feuilles se sont étalées sur la terrasse, presque dans la maison. On a eu deux heures de travail, en famille avec beaucoup de main d'œuvre », raconte un Nouméen.

Dechetterie
©NC la 1ère

Ne pas sortir ses déchets sur le trottoir

Après le passage de Lucas, la Ville de Nouméa a demandé de ne pas sortir les déchets verts sur les trottoirs. Et pour cause. De nombreux sous-traitants de la municipalité sont déjà mobilisés sur des opérations de nettoyage dans différents quartiers.

Déchets verts routes
©NC la 1ère

Un éboulement à l'Orphelinat

A l’Orphelinat, un éboulement entravait l’accès à Port-Plaisance ce samedi matin. D’autres missions étaient en cours à Ducos et le long de la promenade Pierre Vernier « Il y a des éboulements, des nids de poule, des arbres qui sont tombés et de l'élagage aussi à faire, donc il faut remettre en sécurité la voirie pour les usagers, au plus vite », explique Valentin Josso, chef de chantier d'une société.

Coupe arbre
©NC la 1ère

Des chutes d'arbres dans des écoles

D’autres entreprises sont intervenues pour s’occuper des chutes d’arbres dans les écoles primaires Marie-Courtot et Ernest-Risbec. Mais aussi, à proximité d’habitations ou de voies de circulation au Faubourg-Blanchot. Le grand nettoyage continue. Et chacun doit faire preuve de civisme.  

Le reportage de Martin Charmasson et Claude Lindor :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live